Le territoire britannique de Gibraltar prévoit de prendre une mesure radicale pour tenter d’enrayer la pandémie : annuler les festivités officielles pour la période de Noël. Pourtant, Gibraltar possède un taux de vaccination proche de 100%.

Avec quasiment la totalité de sa population totalement vaccinée, Gibraltar pouvait aborder la nouvelle vague du Covid-19 sereinement.

Pourtant, dans un communiqué officiel publié le 12 novembre, l’enclave britannique située au sud de l’Espagne, a «l’intention d’annuler […] un certain nombre de fêtes de Noël, les réceptions officielles et les rassemblements similaires» durant la période de fin d’année. Dans son argumentation, Gibraltar explique que l’augmentation constante des cas positifs au Covid-19 en octobre s’est poursuivie en novembre et «est devenue encore plus exponentielle ces derniers jours».

«Il y a 359 cas actifs de Covid-19 à Gibraltar [le 12 novembre], 57 nouveaux cas aujourd’hui [72 le 11 novembre], 5 hospitalisations et un total de 440 personnes en isolement. Cela reflète en partie le taux élevé de tests de dépistage des résidents de Gibraltar, ce qui nous permet de détecter beaucoup plus de cas positifs qu’ailleurs» précise-t-on. A ce titre, les autorités ne donnent pas plus de détails sur la prévalence des non-vaccinés parmi les cas enregistrés.

«Cela signifie qu’il est essentiel que le public se comporte de manière prudente et raisonnable en gardant à l’esprit que nous sommes toujours dans une pandémie mondiale et que des gens perdent la vie chaque jour partout dans le monde», ajoute le gouvernement du Rocher qui rappelle que son organisme de santé publique «a identifié que depuis le 2 octobre, un certain nombre d’événements organisés ont été associés à des cas adultes positifs». Parmi eux, le communiqué cite des «rassemblements religieux».

Par ailleurs, Gibraltar «déconseille fortement» sa population «d’organiser de grands événements» privés, au cours des quatre prochaines semaines, correspondant aux rappels pour une troisième dose de vaccins.

D’après les statistiques délivrées par le JHU CSSE, le nombre de nouveaux cas augmentent à Gibraltar avec une moyenne sur les sept derniers jours de 56 cas par jour. Une courbe qui est en hausse depuis début octobre. Au 15 novembre, Gibraltar a recensé plus de 6 500 cas sur une population d’environ 34 000 personnes.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *