Le pape François a déclaré que l’élite devait introduire une « réinitialisation mondiale » et a prévenu que le monde ne reviendrait pas à la normale après la pandémie.

satanist

Le souverain pontife a critiqué le monde d’avant la pandémie, qui, selon lui, était en proie à l’oppression capitaliste, à la corruption et à la guerre.

« La réalité que nous connaissions avant la pandémie était que la richesse et la croissance économique étaient réservées à une minorité tandis que des millions de personnes étaient incapables de répondre aux besoins les plus élémentaires et de mener une vie digne », a déclaré le pape d’extrême gauche.

« Un monde dans lequel notre Terre était pillée par une exploitation myope des ressources, par la pollution, par le consumérisme ‘jetable’, et blessée par les guerres et les expériences avec les armes de destruction massive. »

« Le retour à la normale signifierait aussi un retour aux anciennes structures sociales inspirées par l’autosuffisance, le nationalisme, le protectionnisme, l’individualisme et l’isolement », a ajouté François.

« Et l’exclusion de nos frères et sœurs les plus pauvres ».

« Est-ce un avenir que nous pouvons choisir ? »

« Dans ce monde globalisé mais déchiré, les décisions que nous prenons aujourd’hui pour sortir de la crise déterminent la ‘route’ des générations à venir. »

« Nous avons besoin d’une nouvelle porte de sortie » pour « en sortir mieux qu’avant ».

« L’espoir est audacieux et incite à l’action en sachant que la réalité peut être changée. »

Notre conscience nous appelle « à ne pas suivre la voie facile du retour à une « normalité » marquée par l’injustice, mais à accepter le défi d’assumer la crise comme une opportunité concrète de conversion, de transformation, pour repenser notre style de vie et notre système économique et social », a déclaré le pape François.

Breitbart rapporte : La vision du pape pour un monde nouveau commence par « un engagement collectif concret en faveur du désarmement intégral », a-t-il noté. « Les dépenses militaires mondiales ont maintenant dépassé le niveau enregistré à la fin de la ‘guerre froide’ et augmentent systématiquement chaque année. »

Le pontife a critiqué les arguments fondés sur la dissuasion comme étant « une idée abusive » qui, dans de nombreux cas, « s’est révélée fallacieuse, entraînant de grandes tragédies humanitaires. »

« Il faut également souligner que la logique de la dissuasion a été associée à la logique du marché libéral selon laquelle les armements peuvent être considérés au même titre que tous les autres produits manufacturés et donc, comme librement commercialisables dans le monde entier », a-t-il averti. « Ce n’est donc pas une coïncidence si, pendant des années, nous avons assisté sans critique à l’expansion du marché des armes au niveau mondial. »



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *