Marc Doyer qui s’occupe actuellement de sa femme souffrant de la même maladie à prions suite aux injections Pfizer indique que c’est déjà le 6ème cas dont il a connaissance en France.

 

On dit à ces gens que leurs proches avaient certainement une maladie sous-jacente…mais on se garde bien de leur dire par contre que Pfizer admet lui- même qu’une contamination avec des”agents d’encéphalopathies spongiformes transmissibles” est un risque (minime soit-disant mais possible). Voir à la page 31 de ce rapport disponible sur le site de l’EMA.

Ma théorie (qui reste à prouver bien évidemment) est que certains lots doivent être contaminés par ces agents. Espérons que la lumière sera faite un jour sur la cause de ces drames. 

La femme d’Eric Lefèvre avait 48 ans à peine et était en pleine forme auparavant. Aucune commorbidité.

Cette maladie finira-t-elle par figurer un jour sur la liste des effets indésirables du “vaccin”?

Cette semaine, la myélite transverse (maladie neurologique rare qui se manifeste par une inflammation de la moelle épinière) a été ajoutée à la notice du produit de Johnson & Johnson…

Publié par Fawkes News







-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *