Nous sommes vertigineusement loin de l’objectif crucial de limiter le réchauffement à 1,5°C, et malgré cela, nos gouvernements aggravent la crise climatique en dépensant des milliards dans les énergies fossiles qui en sont la cause.

Nous n’avons plus de temps à perdre, c’est une alerte rouge pour la Terre. Des millions de personnes souffriront alors que notre planète sera dévastée – un avenir terrifiant qui deviendra réalité, ou pourra être évité en fonction des décisions que vous prendrez. Vous avez le pouvoir de décider.

« Sauvez l’objectif central de 1,5 °C »

En tant que citoyens venus de toute la planète, nous vous demandons de faire face à l’urgence climatique. Pas l’année prochaine. Pas le mois prochain. Aujourd’hui. Sauvez l’objectif central de 1,5°C en réduisant immédiatement les émissions annuelles, plus drastiquement que jamais.

Cessez immédiatement les investissements dans les énergies fossiles, ainsi que les subventions, les nouveaux projets et les opérations d’exploration et d’extraction.

Mettez fin aux bilans carbone trompeurs en publiant le total des émissions de tous les indices de consommation, des chaînes d’approvisionnement, du transport aérien et maritime international et de l’enfouissement de la biomasse.

« Répondez présent ! Des milliards de personnes seront avec vous »

Tenez la promesse des 100 milliards de dollars pour les pays les plus vulnérables avec des fonds additionnels pour les catastrophes climatiques.

Assurez-vous que vos politiques climatiques protègent les travailleurs et les personnes les plus vulnérables et réduisent toutes les formes d’inégalités.

Nous pouvons encore y parvenir. Il est temps d’éviter les pires conséquences si nous sommes prêts à changer. Il faudra une détermination sans faille et un courage politique immense mais lorsque vous répondrez présent des milliards de personnes seront avec vous.

Sincèrement,

Greta de Suède, Vanessa d’Ouganda, Dominika de Pologne, et Mitzi des Philippines

Pour signer la pétition, c’est ici.

Photo de Une : Cop21 à Paris en 2015. ©Myriam Thiébaut.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *