Notre girouette préférée, l’inénarrable Martin Blachier qui, depuis le début de la plandémie, est en proie à des crises cycliques de dédoublement de personnalité – basculant tantôt du côté obscur de la Force, tantôt vers la Lumière – vient encore de frapper. Quand aura lieu la prochaine bascule ? Nous l’ignorons, mais en ce 11 novembre de l’an de disgrâce 2021, ne boudons pas notre plaisir, et savourons sans complexe cet instant-vérité où notre Martin national, comme touché par la grâce, nous explique que depuis 18 mois, on nous prend pour des couillons :

blachier

La formidable Marie-Estelle Dupont en rajoute une couche :



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *