Facebook change de nom pour Meta

Déjà, cela part mal…

En fait, il s’agit de la maison-mère incluant Facebook, Messenger, WhatsApp, et Instagram qui a été rebaptisée. Chacune des applications conserve leur appellation.

« Meta » est un clin d’œil direct au Métaverse, cet univers parallèle virtuel sur lequel Facebook mise gros, puisque l’entreprise a récemment annoncé la création de 10 000 emplois en Europe pour le développer.

Basé notamment sur le développement des casques de réalité virtuelle, ce Métaverse permettrait, par exemple, de danser en boite de nuit avec ses amis sous la forme d’un avatar, ou encore suivre une réunion entre collègues dans un bureau numériquement reconstitué à l’identique… 

« C’est la fusion d’un univers virtuel avec des fonctionnalités qui sont, elles, bien ancrées dans le réel », résumait mi-septembre auprès de France Info Julien Pillot, économiste enseignant à l’Inseec et spécialiste des marchés technologiques.

« Dans cet univers, on pourrait greffer des éléments très concrets, des concerts ou des boutiques, dans lesquels on pourrait vivre des expériences. »

La présentation faite par Mark Zuckerberg est dans cette vidéo absolument pas indispensable :

Cadre de contenu incorporé

En gros, ce que nous propose Mark serait de vivre « l’expérience » d’Internet et de ses réseaux sociaux à travers des casques de réalité virtuelle, dans lesquelles nous pourrons même consommer des « produits digitaux » en l’occurrence des concerts, en dépensant de l’argent, sans doute via la cryptomonnaie (la sienne ?).

L’idée est ambitieuse et d’une certaine manière suit une logique. À la base Internet était sur un ordinateur de bureau, ensuite disponible constamment dans sa poche à travers le smartphone, maintenant, il faut bien aller encore plus loin pour une expérience immersive encore plus prononcée pour qu’elle soit sensuelle, tactile en 3D, auditive, visuelle, peut-être même olfactive.

L’absolue de l’humain selon Mark sera de réussir à se couler un café par la volonté grâce à une application disponible constamment à « portée de pensée ».

J’espère qu’il y aura de quoi se désinfecter les mains et que le port du masque sera obligatoire dans ces lieux virtuels. Je ne voudrais surtout pas prendre un quelconque risque !

La nature a horreur du vide, c’est incroyable quand même. Plus on nous retire des libertés physiques (droit de circuler, chantage vaccinatoire, couvre-feu, etc.) et plus des réalités augmentées et virtuelles se montrent disponibles pour combler le manque à gagner.

On vit une époque formidable.

Facebook prévoit d’investir 10 milliards de dollars cette année dans le Métaverse.

Pour vous donner un ordre de grandeur, le budget total des dépenses militaires de la France est de 40 milliards d’Euros… Et comme nous l’a rappelé Emmanuel : « Nous sommes en guerre.»

Pour en savoir plus sur les Métaverses et comment investir dessus, nous en ferons un dossier complet dans la revue Cryptomonnaie & Blockchain.

Les commentaires et les articles y compris ceux en « tribune libre » sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation

Note : Cet article est en tribune libre, en cliquant sur les liens, vous pouvez être soumis à des propositions commerciales, ce que ne cautionnent pas les moutons enragés. Cet article n’est pas sponsorisé



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *