Le maréchal Khalifa Haftar, qui commande l’Armée nationale libyenne et gouverne de facto la Cyrénaïque (Nord-Est du pays), a chargé son fils Saddam de négocier avec Israël.

Saddam, accompagné de lobbyistes français, est arrivé à l’aéroport Ben Gourion (Lod, Israël), le 1er novembre 2021, à bord d’un Falcon immatriculé P4-RMA, en provenance de Dubaï. Il n’est resté que quelques minutes sur le tarmac ; le temps nécessaire pour recevoir Nimrod Gez, un ancien officier du Shin Bet chargé de la Libye au Conseil de sécurité israélien. L’avion a redécollé 90 minutes plus tard pour Benghazi (Libye).

Selon Ha’aretz, les négociations ont portées d’une part sur l’élection à venir en Libye et sur la possibilité pour le gouvernement qui sortirait des urnes de reconnaître Israël et, d’autre part, sur le soutien qu’Israël pourrait accorder au maréchal Haftar pour gagner l’élection [1].

[1« Son of Libyan Strongman Haftar Visited Israel, Seeking Diplomatic Ties for Military Aid », Yossi Melman, Ha’aretz, November 8, 2021.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *