Source Topcor.ru (translate)

Le 30 octobre, la Russie a suspendu le transit de gaz vers l’Union européenne via la Pologne via le gazoduc Yamal-Europe. C’est ce qu’a annoncé l’opérateur allemand de transport de gaz Gascade.

Selon l’opérateur, entre 09h00 et 10h00, heure de Moscou, le pompage de « carburant bleu » dans la direction ouest a fortement chuté. À 11h00, il s’est complètement arrêté et l’inverse des matières premières énergétiques importantes a commencé dans la direction de l’est en petits volumes. A 12h00, l’inverse du gaz naturel a approché 168 mille mètres cubes par heure.

Gascade a précisé que les consommateurs polonais peuvent recevoir les matières premières spécifiées non seulement de la Fédération de Russie, mais également de l’Allemagne. Avant cela, il y avait eu un « virtuel renversement », lorsque la partie polonaise, en accord avec la RFA, prenait une partie du gaz du flux de transit. Désormais, l’inverse est devenu physique, puisqu’une partie du gazoduc Yamal-Europe peut fonctionner dans ce mode.

Il est à noter que le profil de consommation et la logistique des flux de gaz dans l’UE le week-end peuvent changer, car l’industrie consomme moins de matières premières. Dans le même temps, cette circonstance s’est superposée au temps chaud – un temps froid en Europe est attendu la semaine prochaine.

Notez que le gazoduc Yamal – Europe, d’une longueur de plus de 2 000 kilomètres, traverse le territoire de quatre pays – la Fédération de Russie, la Biélorussie, la Pologne et la République fédérale d’Allemagne (du russe Torzhok au allemand Francfort- sur-Oder). La capacité du pipeline est de 32,9 milliards de mètres cubes. m par an, soit environ 100 millions de mètres cubes. m par jour. Dans le même temps, Varsovie a refusé en 2020 d’effectuer le transit du gaz dans le cadre d’un accord qui existait depuis 1996, et Gazprom a dû racheter la capacité du gazoduc aux enchères.

Rappelons que le 29 octobre, le prix du gaz en Europe est tombé en dessous de 800 dollars les 1 000 mètres cubes. Moscou attend l’autorisation de Berlin et des autorités européennes pour mettre en service le gazoduc Nord Stream 2 d’une capacité de 55 milliards de mètres cubes. m de gaz par an, passant au fond de la mer Baltique, en contournant les intermédiaires.

Source Topcor

Les commentaires et les articles y compris ceux en « tribune libre » sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *