https://fr.sputniknews.com/20211031/il-roule-volontairement-et-a-deux-reprises-sur-un-homme-sous-les-yeux-de-sa-famille-1052414570.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2021

Julia Belyakova

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/103726/77/1037267737_0:0:960:959_100x100_80_0_0_8ea0e8e3c0a1df235ddfdd98a90560de.jpg

Julia Belyakova

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/103726/77/1037267737_0:0:960:959_100x100_80_0_0_8ea0e8e3c0a1df235ddfdd98a90560de.jpg

Actus

fr_FR

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e4/08/1f/1044344487_119:0:1260:856_1920x0_80_0_0_a8c7dddac2b4db41cf07ee09a7c228af.jpg

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

france, justice, conflit, attaque, renversement, police

Renversé volontairement par un homme au volant, un quadragénaire d’Agde a été hospitalisé dans un état entre la vie et la mort. L’agresseur qui a foncé sur lui, sous les yeux de sa famille, a été placé en détention provisoire. Il plaide la légitime défense, relate France Bleu.

Un automobiliste, âgé de 36 ans, a percuté et roulé à deux reprises sur un quadragénaire accompagné de sa femme et de ses enfants à Agde le 26 octobre, a annoncé ce dimanche 31 octobre France Bleu.

Placé en détention provisoire, l’agresseur originaire de Bessan, se défend en affirmant qu’il a agi en état de légitime défense. Selon ses dires, l’homme sur qui il a roulé était en possession d’un fusil.

Hospitalisation de la victime

La victime a été héliportée au CHU de Montpellier. France Bleu précise que le pronostic vital du père de famille est engagé.

D’après les premières informations, les médecins ont prescrit au quadragénaire au moins deux mois d’ITT (Incapacité temporaire de travail), qui pourront être prolongés, en fonction de la vitesse de rétablissement de l’homme.

Déjà connu de la justice

D’après France Bleu, les deux hommes étaient en conflit depuis plusieurs mois. Le parquet de Béziers ajoute que la raison de ce différend était une histoire de la jalousie.

Il est précisé que le suspect était déjà connu de la justice. Le 15 décembre, il devra se présenter devant la justice pour violence aggravée avec l’usage de son véhicule en tant qu’arme et préméditation.

Pour un acte de ce genre, la peine maximale encourue peut aller jusqu’à 14 ans de réclusion criminelle.

Quand une voiture devient une arme

Il ne s’agit pas de l’unique cas où une voiture est utilisée à des fins de vengeance.
Un homme a été renversé par une voiture le 31 mai à l’angle des Champs-Élysées et de l’avenue George V à Paris. L’agression a eu lieu après une altercation entre le conducteur et la victime. La victime était un employé d’une agence de location de véhicules de luxe se trouvant à côté, qui s’approchait de l’automobiliste après que celui-ci a heurté deux fois l’arrière d’une Ferrari à louer stationnée dans la rue. Au moment où l’employé le rejoignait, l’homme au volant a accéléré, heurtant le piéton de plein fouet, “de façon délibérée”, et le traînant au sol. Ensuite, il a fait marche arrière, s’acharnant sur le blessé.
Les Champs-Élysées  - Sputnik France, 1920, 01.06.2021

Il roule volontairement sur un homme sur les Champs-Élysées – vidéos chocs

Une histoire similaire a eu lieu dans les Yvelines. Le 7 mars, à Mantes-la-Jolie, un homme d’une trentaine d’années a été renversé volontairement par une voiture qui l’a ensuite écrasé, selon Le Parisien. Une vidéo des faits a été diffusée sur les réseaux sociaux. Il est possible d’y voir une Audi arrêtée sur la chaussée, les roues arrière surélevées. Au bout de quelques secondes, elle redémarre en trombe au milieu des cris et libère, après l’avoir traîné, un corps inerte. D’après le journal, quelques heures plus tôt, une bagarre avait éclaté dans ce même quartier entre ces individus.

En novembre 2020, un jeune homme a écopé d’une peine de neuf mois de prison avec sursis probatoire après avoir percuté volontairement une handicapée pour une place de parking, selon Ouest-France. L’incident s’est produit quand la femme a constaté que la place dédiée sur le parking était occupée. Pendant qu’elle écrivait un message sur le pare-brise de la voiture du prévenu afin de lui exprimer son mécontentement, ce dernier est descendu. Au volant de son véhicule, l’homme a percuté délibérément sa victime qui s’est retrouvée sur le capot de la voiture, avant de chuter lourdement au sol, indique le quotidien en ajoutant qu’une quinzaine de points de suture lui avaient été faits à l’hôpital.
La pandémie de Covid-19 ainsi que les nouvelles mesures et règles qu’elle a entraînées semble jouer sur ces altercations. En août 2020, un homme avait, dans le Rhône, violemment réagi à une remarque de deux passants qui lui reprochaient d’avoir jeté au sol son masque de protection. Après une dispute, il leur avait foncé dessus avec sa voiture.





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *