https://fr.sputniknews.com/20211026/le-mandat-dangela-merkel-un-des-plus-grands-dans-lhistoire-de-lallemagne-formellement-termine-1052338497.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2021

Kirill Batarin

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/04/02/1045430205_50:0:2070:2019_100x100_80_0_0_e1d7fbb08e90d4c0262bbfcb9e8a18a6.jpg

Kirill Batarin

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/04/02/1045430205_50:0:2070:2019_100x100_80_0_0_e1d7fbb08e90d4c0262bbfcb9e8a18a6.jpg

Actus

fr_FR

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/0a/1a/1052338671_62:0:2793:2048_1920x0_80_0_0_ea29597b34c3a8439e451161bfd8f96b.jpg

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

allemagne, angela merkel, frank-walter steinmeier, élections législatives, gouvernement, chancellerie

Le Président allemand a remis à Angela Merkel un document sur la fin formelle de son mandat en tant que chancelière, ayant qualifié sa chancellerie d’”une des plus grandes” dans l’Histoire du pays. Le nouveau gouvernement devrait voir le jour d’ici la fin de l’année.

Le chef d’État de la République fédérale d’Allemagne Frank Walter Steinmeier a arrêté formellement ce mardi 26 octobre le mandat de la chancelière Angela Merkel et son gouvernement.

Une cérémonie officielle à laquelle, pour des raisons sanitaires, a participé un nombre restreint d’invités et de journalistes a eu lieu au château de Bellevue à Berlin.

Conformément à l’article 69 de la loi fondamentale d’Allemagne, le chancelier fédéral et les ministres du gouvernement doivent démissionner le jour de la première réunion du parlement nouvellement élu.

Le Président allemand a cependant demandé à Mme Merkel d’assumer les fonctions chancelières jusqu’au moment de l’élection de son successeur.

L’”une des plus grandes” dans l’Histoire

En parlant dans son discours des législatures d’Angela Merkel, Frank Walter Steinmeier a qualifié sa chancellerie d’”une des plus grandes” dans l’Histoire allemande.

“Madame la chancelière, nous devons vous remercier pour les 16 ans, au cours desquels vous avez guidé notre pays par-delà des années marquées en grande partie par des crises et des bouleversements […] Des années pendant lesquelles vous avez mérité le respect, l’honneur et même l’attachement envers notre pays en Europe et dans le monde entier. Mais avant tout, vous avez gagné la confiance des citoyens de notre pays”, a déclaré le chef d’État allemand.

Selon M.Steinmeier, le fait qu’un enfant allemand de 11 ans puisse poser la question pour savoir s’il est possible pour un homme de devenir chancelier fédéral témoigne d’une nouvelle réalité qui n’avait pas existé avant Angela Merkel, première femme à ce poste, et qui existe actuellement grâce au respect qu’elle a remporté aux échelles nationale et internationale.

Il a également mis en relief la “tâche politique principale” que la chancelière sortante s’était donnée pour mission et avait réussie à réaliser. Il s’agit, d’après le Président allemand, du rôle de l’Allemagne “d’intermédiaire au centre de l’Europe”, qui devrait sauvegarder son importance européenne à l’avenir.

Nouveau gouvernement avant Noël

Les dernières élections législatives allemandes se sont tenues dans le pays le 26 septembre.

Le Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD) a remporté les élections au Bundestag avec un très léger écart vis-à-vis du groupe chrétien-démocrate (CDU/CSU).

Pour constituer une coalition majoritaire à la chambre des députés, chacun des deux camps arrivés en tête a eu toutefois besoin de trouver deux autres formations, une première depuis les années 1950.

Pour les chrétiens-démocrates, qui n’étaient jamais tombés sous le seuil des 30%, le résultat de ces législatives se montant à 24% s’est avéré “amer”. Le symbole de cette défaite est la victoire du SPD dans la circonscription d’Angela Merkel, où elle était élue députée depuis 1990.
En octobre, le SPD, les Verts et les libéraux-démocrates du FDP ont commencé des négociations pour former une nouvelle coalition gouvernementale en Allemagne.

L’objectif des trois partis est de parvenir à un accord d’ici fin novembre et d’élire à la chancellerie le social-démocrate Olaf Scholz en décembre, ont annoncé le 21 octobre des représentants de ces forces politiques.





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *