https://fr.sputniknews.com/20211022/sahara-occidental-une-delegation-du-polisario-recue-a-moscou-avant-la-decision-de-lonu-1052264191.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2021

Kamal Louadj

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/103501/87/1035018734_0:402:1716:2118_100x100_80_0_0_76db1dc94ea0a51c0f10cee44c671aff.jpg

Kamal Louadj

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/103501/87/1035018734_0:402:1716:2118_100x100_80_0_0_76db1dc94ea0a51c0f10cee44c671aff.jpg

Actus

fr_FR

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e4/0c/01/1044858276_0:0:1688:1266_1920x0_80_0_0_176c2d1f6472e16b1b745809a94fcab8.jpg

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

sahara, sahara occidental, conflit au sahara occidental

Dans un entretien à Sputnik, Oubi Bouchraya Bachir, l’émissaire du Polisario en Europe, évoque la réunion qui s’est tenue avec le représentant spécial du Président russe pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Mikhaïl Bogdanov, sur le conflit au Sahara occidental. Selon lui, la résolution qui sera votée par le Conseil de sécurité sera déterminante.

Le 20 octobre, le représentant spécial du Président russe pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Mikhaïl Bogdanov, a reçu à Moscou une délégation du Front Polisario, en vue d’examiner les perspectives de règlement du conflit au Sahara occidental. Le groupe était dirigé par Oubi Bouchraya Bachir, représentant du Polisario en Europe et auprès de l’Union européenne.

Lors des discussions, les diplomates sahraouis, qui ont transmis au responsable russe les salutations du Président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) Brahim Ghali, ont fait part de la détermination du front Polisario à participer activement au processus onusien de résolution du conflit dont la responsabilité échoit à Staffan De Mistura, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’Onu pour le Sahara occidental.

Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre des consultations régulières bilatérales entre le Front Polisario et la Fédération de Russie, intervient à la veille des délibérations du Conseil de sécurité après réception du rapport soumis par le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara occidental et à l’ombre des préparatifs entamés en vue d’adopter une nouvelle résolution sur le mandat de la Minurso.

Dans un entretien accordé à Sputnik, Oubi Bouchraya Bachir affirme que “si le Conseil de sécurité ne décide pas de prendre à bras le corps la question sahraouie, la situation explosive qui prévaut dans la région, depuis la violation des accords de cessez-le-feu en novembre 2020 par le Maroc, pourrait dégénérer en une guerre qui affecterait la paix et la stabilité en Afrique du Nord”.

Par ailleurs, le diplomate évoque les contours du plan d’autonomie du Sahara occidental proposé par le Maroc pour mettre fin au conflit, expliquant les raisons pour lesquelles il est catégoriquement refusé par le Front Polisario. Enfin, il s’est également exprimé sur la situation des réfugiés sahraouis, sur l’état du respect des droits de l’homme et sur le processus d’édification des institutions politiques et démocratiques de la RASD.

Extraction du pétrole - Sputnik France, 1920, 19.10.2021

Exploration de ressources au Sahara occidental: le Maroc en a-t-il vraiment le droit?





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *