https://fr.sputniknews.com/20211012/un-journal-britannique-sexcuse-et-publie-une-retractation-de-linformation-sur-le-spoutnik-v-1052118046.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2021

Kirill Batarin

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/04/02/1045430205_50:0:2070:2019_100x100_80_0_0_e1d7fbb08e90d4c0262bbfcb9e8a18a6.jpg

Kirill Batarin

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/04/02/1045430205_50:0:2070:2019_100x100_80_0_0_e1d7fbb08e90d4c0262bbfcb9e8a18a6.jpg

Actus

fr_FR

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/104036/27/1040362788_440:0:3844:2553_1920x0_80_0_0_67f098e044810362ec93d38fa9d48f06.jpg

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

spoutnik v , russie, dmitri peskov, royaume-uni, the daily express, the sun, fonds russe d’investissements directs (rdif)

Le journal britannique Daily Express a présenté ses excuses pour la publication d’un article sur la Russie, laquelle aurait volé la formule du vaccin AstraZeneca pour développer sa propre préparation, Spoutnik V. La nouvelle sensationnelle avait été diffusée initialement par le Sun et dénoncée comme “fake news non scientifique” par Moscou.

La rétractation d’une annonce selon laquelle des “espions russes” auraient dérobé d’un laboratoire d’Oxford des données sur le vaccin AstraZeneca pour que la Russie puisse créer le Spoutnik V, est parue ce mardi 12 octobre dans le journal britannique Daily Express.

“Un article publié le 11 octobre 2021 impliquait faussement que +la Russie aurait copié la formule du vaccin AstraZeneca et l’aurait utilisée pour aider à fabriquer son propre vaccin, selon de nouveaux rapports+. Cependant, il a été porté à notre attention que c’était faux car les informations sur l’inventeur [russe, ndlr] du vaccin Spoutnik V –le Centre national de recherche Gamaleïa pour l’épidémiologie et la microbiologie– sont connues du public”, rétropédale le quotidien.

Comme excuse, le Daily Express a publié le texte intégral du communiqué du Fonds russe d’investissements directs (RFPI), qui a financé le développement du Spoutnik V, signalant que ce type de fausses publications “compromettent un effort vaccinal global” sur fond de coopération internationale des scientifiques.

Réaction du Kremlin

La nouvelle “sensationnelle” qu’”un des espions de Vladimir Poutine” avait volé des “données vitales” sur la conception du vaccin AstraZeneca, qui auraient aidé les Russes à créer leur propre préparation, le Spoutnik V, a paru initialement dans un autre journal britannique, le Sun.

Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a qualifié le Sun de média “profondément non scientifique”, ce qui prédéterminerait l’attitude de Moscou face à ses publications sur un tel sujet, lesquelles sont jugées sans fondement par le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Coopération Russie – AstraZeneca

En fustigeant dans son communiqué l’absence de fondement scientifique de l’hypothèse diffusée par le Sun, le RFPI indique la coopération entre les équipes du vaccin russe Spoutnik V et du suédo-britannique AstraZeneca.

Il s’agit de plusieurs études sur l’efficacité de la combinaison du Spoutnik V et de l’AstraZeneca, qui sont effectuées en Azerbaïdjan, en Russie et aux Émirats arabes unis, suite à l’entente globale de coopération entre l’institut Gamaleïa et AstraZeneca, passée en décembre 2020.

À part le volet scientifique, la Russie a lancé la fabrication locale d’AstraZeneca, résultat d’un accord de licence entre l’entreprise suédo-britannique et la société pharmaceutique russe R-Pharm. Le projet prévoit que des préparations produites en Russie soient exportées dans une trentaine de pays.

“Plutôt que de diffuser de fausses histoires, les médias et les services gouvernementaux britanniques devraient mieux protéger la réputation de l’AstraZeneca, un vaccin sûr et efficace qui est constamment attaqué par les concurrents dans les médias par le biais d’informations factuelles sorties de leur contexte”, conclut le RFPI dans son communiqué désormais disponible sur le site web du Daily Express.





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *