Le professeur Michel Chossudovsky, directeur du Centre de recherche sur la Mondialisation, a présenté la crise mondiale Covid-19 comme une guerre à l’échelle planétaire. « Nous sommes au carrefour de l’une des crises les plus graves de l’histoire mondiale. Nous vivons l’histoire, mais notre compréhension de la séquence des événements depuis janvier 2020 est floue.

jkiu

Partout dans le monde, les gens ont été induits en erreur tant par leurs gouvernements que par les médias quant aux causes et aux conséquences dévastatrices de la «pandémie» Covid-19. Il s’agit bien d’une guerre mondiale.

C’est un guerre menée par les élites financières à l’endroit de l’humanité dans son ensemble. C’est une guerre menée à l’échelle planétaire à l’endroit des peuples et des nations.

Le vaccin ARNm est présenté par la classe politique comme une solution, comme un moyen de freiner la dite épidémie, de sauver des vies afin de rétablir une normalité dans notre vie quotidienne.

Il est maintenant avéré que ce vaccin est bel et bien un vaccin tueur. Ceci est confirmé par les chiffres (officiels) sur la mortalité et la morbidité associés au vaccin.

Faux chiffres des cas positifs Covid-19 afin de justifier des mesures draconiennes, Les chiffres sur les décès attribués à la Covid-19 sont fabriqués.

Mensonge après mensonges.

l y a un calendrier complexe de la crise Covid-19 qui aboutit à la mise en oeuvre du vaccin : la crise débute en janvier 2020.

Une fausse urgence de santé publique mondiale (PHEIC) a été annoncée par l’OMS le 30 janvier 2020 (sur la base de 83 cas positifs dans le monde entier en dehors de la Chine), suivie du début de la crise du transport aérien et du commerce international de marchandises (Trump le 31 janvier 2020), du krach financier du 20 février 2020, du verrouillage du 11 mars 2020, suivi des deuxième, troisième et quatrième

Il ne s’agit pas seulement d’une crise de la santé publique. Bien au contraire:

À partir du 11 mars 2020, 44 279 « cas (présumés) positifs » de RT-PCR dans le monde entier hors de Chine, 6.4 milliards de personnes) et 1 440 décès de Covid ont été utilisés pour justifier :

  • confinement social et confinement de la force de travail
  • le verrouillage et la fermeture de 190 économies nationales, la crise de l’économie mondiale,
  • faillites d’entreprises dans des secteurs clés de l’activité économique,
  • l’élimination pure et simple des petites et moyennes entreprises,
  • le déclenchement de la pauvreté et du chômage à l’échelle planétaire,
  • distance sociale, le masque facial, pas de rassemblement social,
  • une crise provoquée de manière délibérée du système de santé national dans de nombreux pays
  • la fermeture des écoles, des collèges et des universités,
  • la fermeture des musées, salles de concert, activités culturelles et sportives,
  • l’effondrement institutionnel et la déstabilisation de toutes les institutions de la société civile.

L’objectif déclaré a toujours été de sauver des vies. Le résultat de ces politiques a littéralement détruit la vie des peuples. Des centaines de millions de personnes dans le monde entier ont été entraînées dans l’extrême pauvreté. En Occident, l’État providence est complètement déchu.

Et puis dix mois plus tard, le vaccin Covid-19 est venu à notre rescousse en novembre 2020.

Tout cela s’est avéré être une illusion, menée par des mensonges. L’idéologie des élites milliardaires a été imposée : le vaccin a été maintenu comme un moyen de réaliser la « grande réinitialisation » du Forum économique mondial :

« You’ll Own Nothing and Be Happy » : un avenir stylisé fondé sur la dette et l’extrême pauvreté jumelé à un « vaccin tueur». Ce qui est envisagé dans le cadre du « Great Reset » est un scénario selon lequel les créanciers mondiaux se seront appropriés d’ici 2030 de la richesse mondiale, tout en provocant l’extrême pauvreté partout dans le monde.

Les élites milliardaires ne cachent pas leur intention. En 2030, « Vous ne posséderez rien, et vous serez heureux. »

Il s’agit d’une crise de la dette à l’échelle planétaire. Effondrement de l’Etat providence, privatisation de l’Etat. Les états souverains sont prises en charge par le créanciers.

La classe politique constitue un instrument des élites financières. le projet consiste à mener à l’effondrement de l’état nation tel que nous la connaissons (démocratie parlementaire) et d’ établir un tyrannie digitale par l’entremise du passeport vaccinal à l’échelle planétaire. Selon David Rockefeller, une gouvernance mondiale dominée par les banques avec l’appui des intellectuels viendrait a remplacer la démocratie des Etats nations présentement en vigueur.

Bastille 2.0

Plus de 7 milliards de personnes dans le monde sont directement ou indirectement touchées par la crise corona.

Il s’agit de mener des actions à l’endroit de la classe politique et des élites financières qui opèrent en sous-main. Il s’agit de développer un vaste réseau au niveau national et international. Il s’agit de confronter et de cibler à la fois les architectes de cette crise ainsi que les gouvernements. Il s’git de questionner la légitimité des politiciens et de intérêts financiers qui les soutiennent, y compris les mesures les mesures qui visent à établir l’État policier au niveau national et internationale.

Ce réseau devra s’établir (national et international) à tous les niveaux de la société, en milieu urbain et rural: Les syndicats, les organisations paysannes, les associations professionnelles, les syndicats étudiants, les associations d’anciens combattants, les milieux d’affaires, seraient appelés à intégrer ce mouvement.

La première tâche serait de désactiver la campagne de la peur et la désinformation des médias ainsi que de mettre fin au programme de vaccination.

Les médias seraient directement mis au défi, sans cibler spécifiquement les journalistes dont beaucoup ont reçu pour ordre de se conformer au récit officiel.

Cet effort nécessitera de sensibilisation et d’éducation de nos concitoyens sur les dimensions scientifiques à savoir la nature du virus, le test PCR, les impacts du verrouillage, le masque facial et la distanciation sociale.

La création d’un tel mouvement, qui conteste d’emblée la légitimité des élites financières et de la classe politique qui est sensé nous représenter n’est pas une tâche facile. Cela exigera un degré de solidarité, d’unité et d’engagement sans précédent dans l’histoire de l’humanité.

Il faudra également faire tomber les barrières politiques et idéologiques au sein de la société (c’est-à-dire entre les partis politiques) et agir d’une seule voix .

Nous devons également comprendre que le «projet corona» fait partie intégrante de l’agenda impérial américain. Elle a des implications géopolitiques et stratégiques. Il faudra également, à terme, renverser les architectes de cette diabolique «pandémie» et les inculper pour crimes contre l’humanité.

Michel Chossudovsky est un auteur primé, professeur d’économie (émérite) à l’Université d’Ottawa, fondateur et directeur du Centre de recherche sur la mondialisation (CRG), Montréal, rédacteur en chef de Global Research.

Il a entrepris des recherches sur le terrain en Amérique latine, en Asie, au Moyen-Orient, en Afrique subsaharienne et dans le Pacifique et a beaucoup écrit sur les économies des pays en développement en mettant l’accent sur la pauvreté et les inégalités sociales. Il a également entrepris des recherches en économie de la santé (Commission économique des Nations Unies pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPA), FNUAP, ACDI, OMS, gouvernement du Venezuela, John Hopkins International Journal of Health Services (1979, 1983)

Il est l’auteur de douze livres dont The Globalization of Poverty et The New World Order (2003), America’s « War on Terrorism » (2005), The Globalization of War, America’s Long War against Humanity (2015).

Il collabore à l’Encyclopédie Britannica. Ses écrits ont été publiés dans plus de vingt langues. En 2014, il a reçu la médaille d’or du mérite de la République de Serbie pour ses écrits sur la guerre d’agression de l’OTAN contre la Yougoslavie. On peut le joindre àcrgeditor@yahoo.com



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *