Par Liliane Held Khawam

Je vous expose ici une série de vidéos passionnantes, dont les informations sont essentielles à connaître pour mieux comprendre la raison d’un sujet qui nous intéresse depuis des années, sans jamais avoir accès à l’intention finale. Je parle ici de géo-ingénierie.

Nouveau monde: La géoingénierie. Science et Avenir/AFP 2017
Géoingénierie, la société civile dit NON! Attac France 2018
Vers un climat artificiel. Vidéo 2019
Injecter du souffre dans la stratosphère. Les millions des Gates en action. Compilation 2020

J’ai de plus en plus le sentiment que le réel sujet qui motiverait la géo-ingénierie n’est pas le réchauffement climatique fortement contesté, mais plutôt la protection de certains aléas solaro-magnétiques.

Pour comprendre mon idée, il faut saisir (sommairement bien sûr) à la fois les menaces réelles et attendues de tempêtes solaires qui pourraient détruire le système de télécommunication, ainsi que l’affaiblissement du bouclier magnétique terrestre. Celui-ci ayant la vertu de nous protéger à la fois des irradiations solaires et des fameuses tempêtes.

Quelques nouvelles du soleil. 2021

Or, notre bouclier magnétique terrestre s’affaiblit. Et il est accompagné de changement significatif des pôles magnétiques.

 Car oui, le Nord magnétique bouge bel et bien. »

https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/faut-il-s-inquieter-de-l-inversion-magnetique-des-poles_130996

« Le récent changement des pôles magnétiques est-il réel et si oui ne devrions-nous pas nous en inquiéter ? » demande Jean Moliner à la rédaction de Science et Avenir. Et celle-ci d’affirmer que cette interrogation était d’actualité, « puisque le 30 janvier 2019, l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique et l’Institut d’études géologiques britannique vont mettre à jour le modèle géomagnétique mondial (et cela un an plus tôt que prévu, comme l’explique le magazine La Recherche). »

Cette interrogation est d’actualité, puisque le 30 janvier 2019, l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique et l’Institut d’études géologiques britannique vont mettre à jour le modèle géomagnétique mondial (et cela un an plus tôt que prévu, comme l’explique le magazine La Recherche). Car oui, le Nord magnétique bouge bel et bien.

Sciences et avenir, janvier 2019

La problématique d’une part de l’inversion des pôles et d’autre part d’une tempête solaire qui balaierait les systèmes électroniques est le principal sujet de préoccupation qui mériterait que l’on s’y arrête. La question d’en informer, ou pas, le grand public reste ouverte. Les deux positions sont défendables…

LHK

Lire l’article complet

Les commentaires et les articles y compris ceux en « tribune libre » sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *