1. Campagne de dons Octobre 2021

    Chers amis lecteurs. Nous lançons  une nouvelle campagne de dons pour ce mois d’Octobre et nous comptons sur vous pour nous aider à continuer notre travail de réinformation. Comme vous le savez, les sites alternatifs comme Réseau International se voient de plus en plus interdire l’accès aux plateformes publicitaires. Aussi, votre aide est cruciale pour nous permettre de résister aux pressions de toutes sortes que Big Tech exerce sur nous. Faites un don.

    Total dons 2 226,00 €

par Anastassia Verbitskaïa.

Les passeports verts, délivrés aux personnes vaccinées ou guéries du Covid-19, seront remplacés dès ce dimanche en Israël. Ceux déjà délivrés seront annulés. Près de deux millions de citoyens ne pourront plus accéder à certains espaces publics sans un résultat de test négatif. La population réagit avec de nombreuses manifestations.

En Israël, tous les passeports verts délivrés à ce jour aux personnes vaccinées contre le Covid-19 deviennent invalides, de nouvelles règles entrant en vigueur ce dimanche. Les près de deux millions d’Israéliens qui n’ont pas bénéficié d’une injection de rappel perdent ainsi leur droit à ce sésame, relate le Times of Israel.

Ce dimanche, les opposants à la vaccination et au pass devraient bloquer plus de 50 routes. Des rassemblements de masse sont attendus, selon la 9e chaîne de télévision. Ils prévoient notamment de bloquer l’autoroute principale du pays, l’autoroute N1 dans la zone de l’aéroport Ben Gourion et de manifester près de la maison du premier ministre. En forme de protestation, leurs voitures rouleront délibérément lentement afin de causer des embouteillages.

Les détails

Le passeport vert ne sera dorénavant valide que pendant six mois après l’administration de la dernière dose.

Les personnes vaccinées doivent avoir reçu deux doses ou une troisième au cours des six derniers mois. Étant donné que la troisième n’est considérée comme efficace qu’une semaine après l’inoculation, ceux qui l’ont reçue ne pourront obtenir leur laissez-passer que sept jours après. Ceux qui ont reçu deux doses du Pfizer doivent également attendre une semaine. Pour le vaccin Moderna, le délai d’attente est de deux semaines, précise le Jerusalem Post.

Les personnes ayant une immunité naturelle doivent en outre recevoir une dose six mois après leur rétablissement, sous peine de perdre leur passeport vert. La police renforcera ses contrôles lors des rassemblements et dans les espaces urbains clos avec un taux d’infection élevé.

Ceux qui ne sont ni naturellement immunisés ni vaccinés, y compris les enfants de moins de 12 ans, peuvent obtenir un laissez-passer limité de sept jours après un test PCR négatif. Les résultats d’un test rapide antigénique ne seront valables que pendant 24 heures. Les enfants de moins de trois ans n’en ont pas besoin.

Ce certificat numérique permet aux Israéliens de visiter bars, restaurants, piscines et autres lieux publics, ainsi que les événements réunissant plus de 100 personnes.

Un pays leader

Israël a largement dominé le monde en matière de vaccinations et de rappels. Plus de 5,6 millions d’habitants ont reçu deux doses et près de 3,5 millions ont été vaccinés pour la troisième fois sur une population de quelque 9,2 millions. C’était le premier pays à proposer une troisième dose, destinée dans un premier temps aux personnes âgées de plus de 60 ans. L’âge d’éligibilité a ensuite été progressivement baissé. Aujourd’hui, un vaccin de rappel peut être administré à tous les habitants âgés de plus de 12 ans et ayant reçu une deuxième dose il y a au moins cinq mois.

Selon les chiffres du Ministère de la Santé, le nombre d’Israéliens hospitalisés dans un état grave est passé vendredi en dessous de 600 pour la première fois depuis le 17 août. Le directeur général du Ministère de la Santé, Nachman Ash, cité par le Times of Israel, a estimé que le pays semblait sortir de la quatrième vague, déclenchée au début du mois de juin, touchait à sa fin.

Le débat sur les injections de rappel s’est intensifié dans le monde, de nombreuses preuves montrant que l’immunité induite par le vaccin diminuait avec le temps, et que le variant Delta pouvait entraîner le déclin de la protection.


source : https://fr.sputniknews.com



-source-

One thought on “Deux millions de vaccinés israéliens privés de pass sanitaire s’ils ne prennent pas de 3ème dose”
  1. Comparaison, n’est pas raison. Ça n’est certainement pas parce que la population israélienne est d’origine occidentale qu’il nous faudrait croire qu’elle est comparable à celles vivants en Occident, rien n’est pareil là-bas, ni les gens, ni le sens qu’ont ces gens vis-à-vis du bon sens.

    Ça n’est que mépris pour leur opinion qu’ont les dirigeants de ce pays, ils ne vivent et se reproduisent là que pour maintenir en place l’existence d’un foyer juif.
    Si, les frontières de celui-ci nécessite qu’il faille faire périr plus de 50% de cette population, leurs dirigeants n’auront aucun état d’âme sur le sujet, puisque ce ne sont que des nathinæus (ceux qui chez les juifs naissent pour servir les lévites, c’est à dire ceux des juifs qui étaient réservés aux services les plus bas du Temple et aux peuples soumis aux juifs) selon leurs légendes quant à la soumissions d’autres peuples… Nous faisons comme si nos raisons se sont abolis, parce qu’il y aurait à critiquer l’indicible, comme un hypothétique relent génocidaire qui demeurerait dans nos neurones. C’est une soumission.
    Et, c’est justement de la soumission totale de tous dont ont besoin les concepteurs du plan de mise en esclavage dur et affirmé des populations mondiales, à commencer par celles occidentales qui justifiant d’une éducation plus conséquente que beaucoup d’autres populations autant que du confort, doivent être habituées à systématiquement répondre favorablement à toutes les sollicitations de leurs pouvoirs respectifs.

    Le monde occidental, actuellement, tourne dans un spectacle de mimétisme. C’est avec la passion qui vit en chacun de nous que nos dirigeants ont façonné la laisse avec laquelle ils tiennent chacun de nous, la passion est une souffrance intellectuelle telle, qu’elle peut totalement altérer l’état mental de n’importe quel individu. Or, dans ce spectacle morbide de mimétisme, rien ne reste, rien n’est ni vrai ni fixe, seules les impressions que l’on fait imprimer à nos cerveaux font tout l’ensemble de nos comportements, mêmes si ces impressions nous semblent dangereuses, nous, nous y soumettrons et cela contribuera à finir de corrompre nos mœurs, nos habitudes et traditions. Même si nous n’aimons pas ce spectacle, qu’il nous émeut péniblement, on s’y instruit aussi, certes pas nécessairement de bonnes et saines valeurs, bien que beaucoup parmi nous finissent en vérité et veulent revenir à la normalité quitte à devoir affronter la mort les yeux dans les yeux, la grande majorité fera ce qu’elle sait faire, obéir, se soumettre et, regarder avec défiance pour ne pas dire mépris celles et ceux qui résisteront à se faire empoisonner.

    L’état de passion d’un individu fait que celle-ci agit seule sur lui et ne s’adresse qu’à ses sens, par conséquent quasiment rien ne peut corriger cet état, pas plus le modérer.
    La seule chose capable d’agir bénéfiquement sur cet état-là, c’est l’incarnation de la sagesse, la raison, la vertu, ce qui en temps normal parle à la raison. En d’autres temps, chacun se serait dit, tiens, on parle du clergé là, mais, celui-ci quel qu’il soit, chrétien ou musulman en Occident a préalablement été banni dans nos esprits de toutes idées de sagesse ou vertu.

    Raisons pour lesquelles ceux qui exploitent nos faiblesses sont vicieux et cruels, le remède est toujours placé par eux près du poison, on parle beaucoup religion dans notre temps, mais ce sont des communicants qui s’en chargent, ainsi, notre passion sera toujours soumise à leur censure, c’est là qu’ils sont, criminels.

    Des gouvernants sages auraient soin de préserver leurs peuples de ce goût pour les dominants et de favoriser pour eux des situations où la raison s’éclaire et le sentiment s’ennoblit, mais, pourquoi nous épureraient-ils de nos scories puisque nous naissons pour les servir. En Israël, les Nathinæus, en Occident, le prolétariat (du latin proletarius, qui veut dire lignée) qui a exactement la même définition que le terme précédent (Homme pauvre considéré comme utile qu’au point de vue des enfants qu’il engendre). Si l’on en croit les données statistiques et surtout le ressenti général, nous, nous paupérisons, même si c’est pas encore disette.

    Par conséquent, nous qui lisons et écrivons sur les nombreux sites tels que celui-ci, savons très bien puisque depuis le début de cette mise au pas de nos vies nous, nous sommes rencardés pour savoir de quoi il en retournait réellement de la vérité sur cette soi-disant épidémie mondiale meurtrière et les “vaccins” expérimentaux censés l’enrayer et, nous savons que les uns comme l’autre ne sont que foutaises.

    Avant de nous projeter dans une anticipation où nous allons tous nous faire exterminer par la vaccination… voyons ce qui est réel et palpable immédiatement, à savoir qu’Israël sert de métronome aux bio-dictateurs actuels, une légère inspections des arrières de n’importe lequel d’entre-eux révèlera un lien plus ou moins probants avec l’entité sioniste ou une soumission totale à celle-ci, or, quand on voit que Panama papers qui n’avait pas fait tant de victimes que cela et qu’aujourd’hui Pandora papers veint lui succéder, on est en droit de se dire qu’il y a une guerre violente engagée entre les factions criminelles qui gouvernent le monde, c’est une guerre asymétrique dans laquelle nous, simples observateurs auront du mal à déceler qui frappe qui puisque tout est si bien imbriqué et que ces gens se tiennent depuis tellement longtemps par la barbichette, qu’il n’y a que quand les très gros d’entre-eux tomberont qu’on pourra accréditer une thèse plus qu’une autre, même si on observe que les coreligionnaires de l’entité sioniste sont souvent à l’avant dans ces dénonciations ce à quoi nous sommes peu habitués, c’est vrai, c’est trop tôt pour être sûr.

    En conclusion, certes, il y a un débat sur le rappel des injections et les privations de liberté qui y sont corrélées mais, il y a aussi un rappel sur les déjections politiques et les mêmes privations de liberté, voire pire, où là c’est à nous citoyens de donner de la voix pour que les choses ne passent pas à l’as.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *