Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Voiture de police - Sputnik France, 1920, 22.09.2021

Des tirs de Kalachnikov ont visé des policiers dans le XVe arrondissement de Marseille lors d’une nouvelle intervention dimanche. Un suspect a été interpellé. La situation dans le quartier est particulièrement tendue depuis plusieurs semaines. Deux jours plus tôt, d’autres avaient été mis en joue par deux individus armés.

Des policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) Nord de Marseille (Bouches-du-Rhône) ont essuyé des tirs dimanche 3 octobre dans l’après-midi, lors d’une intervention. Le quartier de la Bricarde dans le XVe arrondissement connaît une montée des tensions particulièrement forte depuis quelques semaines, révèle La Provence.

Les tirs proviendraient d’une Kalachnikov et d’une arme de poing. Les policiers n’ont pas été blessés. Un suspect a été appréhendé peu après les faits et placé en garde à vue. Plusieurs autres individus sont recherchés. Le quartier en question est connu pour son trafic de stupéfiants, rappelle Actu17.

Une autre attaque

Dans le même arrondissement vers 17 heures, des fonctionnaires de la brigade spécialisée de terrain (BST) du XVe arrondissement ont de leur côté essuyé des jets de projectiles, dont des pavés et des boules de pétanque, et ont été visés par des tirs de mortiers d’artifice, dans la cité Campagne-Lévêque. Des véhicules de police ont été endommagés.

Au moins huit suspects ont été interpellés dans ce quartier connu comme l’un des principaux points de deal de Marseille, “maintenu sous pression depuis la rentrée par des opérations antidrogue quotidiennes”, note La Provence en précisant que près de 100 kilogrammes de cannabis y ont été saisis en un mois.

Les cas s’enchaînent

Lors d’une autre opération antidrogue vendredi soir à La Bricarde, les policiers de la BAC Nord ont pénétré dans les halls d’un immeuble avant de se retrouver mis en joue par deux individus encagoulés et armés d’une Kalachnikov. Il n’y avait pas eu de tirs. Les agresseurs sont partis en courant mais ont été interpellés, relate Actu17.





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *