https://fr.sputniknews.com/20211002/des-radicaux-transferent-des-roquettes-chargees-de-chlore-a-la-ligne-de-front-en-syrie-selon-sana-1051964892.html

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

2021

Irina Dmitrieva

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/103502/06/1035020669_0:111:1309:1420_100x100_80_0_0_e3a479104ccf3ae5c6d421da73e6fc98.jpg

Irina Dmitrieva

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/103502/06/1035020669_0:111:1309:1420_100x100_80_0_0_e3a479104ccf3ae5c6d421da73e6fc98.jpg

Actus

fr_FR

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/103324/17/1033241748_182:0:2913:2048_1920x0_80_0_0_73cb2b219dbf29b545f2aeec0103f5ee.jpg

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA „Rosiya Segodnya“

syrie, armes chimiques, armée gouvernementale syrienne, provocation, chlore, idlib, hama, sarin

Des membres du groupe terroriste Front al-Nosra* ont transféré des munitions dotées de substances toxiques à la ligne de front dans deux gouvernorats syriens, relate l’agence de presse Sana. L’opération se serait déroulée avec le soutien de spécialistes étrangers.

Le Front al-Nosra* a acheminé des roquettes bourrées de chlore et de sarin à la ligne de front dans les gouvernorats syriens d’Idlib et de Hama, relate l’agence de presse syrienne Sana.

Des spécialistes étrangers impliqués?

D’après l’agence, des spécialistes étrangers ont aidé les radicaux à réaliser cette opération.

Selon les sources de Sana, les terroristes envisagent d’utiliser ces munitions pour organiser une provocation et accuser l’armée syrienne d’utiliser des armes chimiques. Ils compteraient tirer ces roquettes contre un quartier de la ville de Jisr al-Choghour, qui se trouve sous leur contrôle, ainsi que la commune de Bidama.

“Deux véhicules sont partis pour un village pris par le Front al-Nosra* dans la vallée d’al-Ghab. Quatre autres roquettes, placées dans une ambulance, sont arrivées dans le village d’Ihsim, près de Jabal Zawiya”, a indiqué Sana.

L’armée syrienne avait précédemment ouvert le feu contre les sites du Front al-Nosra* dans le sud du gouvernorat d’Idlib, notamment près de Jisr al-Choghour.

En octobre 2020, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a fait état de l’explosion d’un entrepôt avec des munitions et des substances chlorées appartenant aux radicaux près d’Idlib. Quatre radicaux, dont des ressortissants de pays d’Europe et d’Afrique du Nord, sont morts d’asphyxie sur le lieu de l’explosion.

*Organisation terroriste interdite en Russie





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *