1. Campagne de dons Octobre 2021

    Chers amis lecteurs. Nous lançons  une nouvelle campagne de dons pour ce mois d’Octobre et nous comptons sur vous pour nous aider à continuer notre travail de réinformation. Comme vous le savez, les sites alternatifs comme Réseau International se voient de plus en plus interdire l’accès aux plateformes publicitaires. Aussi, votre aide est cruciale pour nous permettre de résister aux pressions de toutes sortes que Big Tech exerce sur nous. Faites un don.

    730,00 € donated

par Malick Hamid.

L’armée algérienne a effectué une manœuvre navale, qui a vu la participation de sous-marins, dans une zone proche de la frontière avec le Maroc. Cette opération militaire intervient dans un contexte tendu entre les deux pays voisins en Afrique du Nord.

Alors que les deux pays traversent une période de crise profonde, l’armée algérienne a effectué, ce mercredi 29 septembre 2021, une manœuvre navale, dans une zone proche de la frontière avec le Maroc. Cette opération militaire, qui a vu la participation de sous-marins algériens, ne va pas dans le sens de rassurer la communauté internationale.

En effet, la situation actuelle dans cette région Nord de l’Afrique est marquée par deux décisions majeures prises par l’Algérie. D’abord la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, ensuite la fermeture de l’espace aérien algérien à tous les avions marocains, militaires et civils. Même les avions immatriculés au Maroc sont concernés par cette décision.

Ce mercredi, relève Anadolu, la télévision algérienne a montré des images de la manœuvre effectuée sur Mers El-Kébir, la plus grande base navale algérienne située sur la côte de la ville d’Oran. Cette base est également appelée la Façade maritime Ouest, car elle couvre les côtes frontalières avec le Maroc.

L’exercice militaire a connu « la participation de sous-marins qui simulent une véritable bataille contre l’ennemi dans les profondeurs de la mer », selon un communiqué du ministère algérien de la Défense. La manœuvre est supervisée par Saïd Chanegriha, chef d’État-major de l’Armée algérienne, et le général-major Mahfoud Benmedah, Commandant des Forces navales.

Selon le ministère algérien de la Défense, cette manœuvre s’inscrit dans le cadre de l’entraînement des forces navales à des opérations de combat proches de la réalité et de l’évaluation de la maitrise du système d’armement moderne. Alger a ajouté que « des missiles et des torpilles ont été lancés à partir du sous-marin Djurdjura contre des objectifs maritimes, qui ont été détruits avec succès ».

À noter que l’Algérie possède 8 sous-marins, dont la plupart sont de fabrication russe, selon une révélation du site Global Fire Power. Dans un rapport pour l’année 2021, le journal spécialisé dans la classification des armées dans le monde indique que l’Algérie occupe la 15ème place mondiale et la première en Afrique et dans le monde arabe, s’agissant de l’armement sous-marin.

Reste à savoir dans quelle optique est-ce que cet exercice militaire, qui a été baptisé « Dissuasion Compound 2021 », a été effectué. Surtout que les manœuvres ont eu lieu dans une zone frontalière avec le Maroc, au moment où les deux pays se regardent en chiens de faïence, malgré l’appel au dialogue lancé par l’ONU.


source : https://www.afrik.com



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *