Saison sportive terminée suite à une embolie pulmonaire dû au vaccin anti covid

.

1ere dose Moderna fin juin.

Deux semaines après, alors que je suis dans les Pyrénées pour l’entraînement avec le compère @arnaudguilloux , je commence à ressentir une oppression.

Je participe ensuite à un trail en rentrant à la maison et sur cette course, je sens que je suis vite essoufflé et survient une douleur dans le bras gauche, dans le dos et au niveau du coeur.

Le lendemain 18 juillet, mon médecin me préconise d’aller faire des examens à l’hôpital de Saintes. Aucun souci n’est décelé, il me disent que c’est certainement lié à un stress, et à la fatigue.

.

Je pars donc aux US pour faire l’IM Lake Placid. Lorsque je ne monte pas trop haut niveau cardio, je ne ressens pas grand chose et donc la course se passe bien pour moi, sans ressentir de gêne importante.

.

A l’issu de ma pause sportive de quelques jours suite à l’Ironman, je reprends progressivement sur des intensités basses, je sens que je suis pas très en forme mais pas de douleurs précises. Je fais alors ma 2eme dose de vaccin, pour pouvoir nager en piscine.

.

Je sens que je suis bridé sur les efforts de hautes intensités, j’ai parfois une gêne dans la poitrine et dans le dos, mais je ne m’inquiète pas. Je fais la D1 de duathlon en sachant que je suis bridé, et le lendemain de la course je ressens davantage cette oppression thoracique. Je roule le lundi avec @pacometl pour lui montrer notre jolie côte charentaise, et je terminé solo par 5/10′ bien appuyé où je sens que j’ai de la force mais qu’il y a un souci au niveau du souffle.

.

J’en reparle à mon médecin sur l’insistance d’un ami sponsor @jardinsdesaintonge qui ne me trouve pas bien, et je me rends ce jour à Bordeaux pour un rendez-vous cardiologique. J’explique mes symptômes, et le cardio ultra compétent de @medical.stadium m’explique le nombre croissant de réaction post vaccin de ce type et me fait passer en urgence une scintigraphie

.

Je suis désormais sous traitement et j’espère retrouver mes capacités pulmonaires (3/6/9/12mois ??). En attendant repos et basse intensité pendant plusieurs mois

.

.

Pour ceux que ça intéresse :

.

07/07: 1er jour stage Tri (aucun symptôme)

12/07 ou 13/07: 1er symptôme ressenti avec oppression et manque de souffle

16/07: dernier jour stage Tri (oppression, manque de souffle)

13/09: Sentiment d’oppression, de souffle court, de poids sur le sternum

.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *