C’est une page qui se tourne pour des millions de Français : le carnet de tickets de métro t+ ne sera plus vendu dans la capitale. Ce changement va se dérouler en trois actes, comme on peut le lire sur le site de la RATP : en octobre, le carnet de tickets de métro t+ ne sera plus vendu dans une centaine de stations de métro. En janvier, les automates de 176 stations supplémentaires ne distribueront plus les carnets à leur tour. Le mois de mars actera la fin définitive de vente de ces carnets : ils ne seront plus disponibles ni dans les automates, ni aux guichets.

Cependant, le ticket de métro t+ pourra être acheté à l’unité pour les usagers très ponctuels du métro parisien.

La RATP souligne que c’est une « nouvelle étape dans la modernisation des titres de transports». À la place, il est possible d’acheter une carte Navigo Easy afin de charger les tickets dessus, soit depuis les automates soit depuis l’application « IDF Mobilités ». Au prix de deux euros, cette carte est réutilisable à l’infini. Elle est comparable à l’Oyster Card que l’on trouve à Londres.

Ce changement est dû à un souci environnemental de la part de la RATP, qui explique qu’en 2019, 28 millions de tickets ont été vendus en carnet. Un ticket de métro, jeté dans la rue, met un an à se décomposer, à l’instar d’un mégot de cigarette.

Finis les soucis de démagnétisation d’un ticket de métro stocké trop longtemps dans son portefeuille : chaque année, près de cinq millions de tickets sont démagnétisés, selon les données de la RATP ; fini le ticket égaré : sur un carnet, un ticket sur dix en moyenne est perdu, abimé ou oublié. Une nouvelle ère s’ouvre.





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *