Une jeune fille de 17 ans, Sofia, a fait un malaise cardiaque lundi (20 Septembre 2021) dans son lycée de Valabre à Gardanne, dans les Bouches-du-Rhône. Elle a été transportée à l’hôpital d’Aix, et elle est décédée mardi matin à 6h00. Il a été dit à la famille qu’il s’agissait d’une thrombose.

fghj

Sofia

Cette jeune fille n’avait aucun antécédent médical particulier, était en parfaite santé. Elle avait reçu une première dose de vaccin covid le 10 Septembre. Ces informations nous ont été transmises par une personne proche de sa famille.

Nous adressons toutes nos condoléances et tout notre soutien à sa famille.

Ce drame soudain pose question. Espérons que les expertises médicales et juridiques pourront établir dès que possible les causes du décès, et reconnaître les responsabilités qui en sont à l’origine.

fffff


Commentaire : Bien qu’il semble y avoir une confusion sur les dates des 2 « vaccinations » de cette jeune fille (l’article parle d’une 1e dose le 10 septembre, et le tweet d’une 2e dose le 14 septembre), les médias mainstream confirment que Sofia avait effectivement été injectée (vraisemblablement avec Pfizer ou Moderna, puisque ce sont les seuls « vaccins » disponibles pour les moins de 55 ans) très récemment :

La famille, contactée par CheckNews, n’a pas donné suite. Pas plus que le rectorat Aix-Marseille, sollicité à plusieurs reprises. Dans l’établissement scolaire, des sources internes, sous le choc, évoquent un drame dont les circonstances sont encore peu claires. Certaines s’étonnent que l’information n’ait pas encore été rapportée, pas même dans la presse locale.

De fait, à cette heure, très peu d’éléments peuvent être rassemblés sur cet événement. Très récent, le cas n’est pas présenté dans le dernier rapport de surveillance de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) (qui présente des données collectées jusqu’au 16 septembre). Toutefois, nous avons pu confirmer qu’il a bien été signalé à la pharmacovigilance (un tel signalement est justifié par la proximité temporelle entre le décès et la vaccination), et que les investigations sur ce cas sont bien en cours.

A cette heure, il est d’autant plus difficile de se prononcer qu’il n’y a pas encore eu de rapport d’autopsie. Selon une source proche du dossier, l’hypothèse d’une embolie pulmonaire (obstruction d’une artère pulmonaire par un caillot sanguin) est privilégiée. Le cas échéant, d’autres examens doivent déterminer si des facteurs prédisposaient ou non la jeune femme à des troubles de la coagulation (prise de pilule oestroprogestative, notamment).

Source : MSN, 27 septembre 2021

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *