L’affaire Huawei était dès le début une histoire de « barbouzes » dans lequel le Canada a sous-traité pour les États-Unis une partie des basses œuvres en procédant à l’arrestation de Mme Meng Wanzhou, la première responsable financière du géant chinois Huawei (et fille de son fondateur Ren Zhenfei) le 1er décembre 2018.

Cette affaire est désormais close.

La responsable chinoise a été libérée en échange de deux espions canadiens détenus en Chine dont nous avions révélé les fonctions exactes en 2019.

Encore (…)

Nos lecteurs proposent
/ Chine , Canada , Huwaei



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *