L’ancien président catalan et eurodéputé a été arrêté par les autorités italiennes, selon son avocat. Il est sous le coup d’un mandat d’arrêt de la justice espagnole pour l’organisation d’un référendum illégal sur l’indépendance de la Catalogne.

L’eurodéputé indépendantiste et ex-président catalan Carles Puigdemont, en exil en Belgique depuis 2017 après la tentative de sécession catalane du royaume d’Espagne la même année, a été arrêté ce 23 septembre en Italie, d’après son avocat.

«Le président Puigdemont a été arrêté à son arrivée en Sardaigne, où il se rendait en tant qu’eurodéputé», a affirmé Gonzalo Boye sur Twitter, expliquant que son arrestation avait eu lieu sur la base d’un mandat d’arrêt européen datant du 14 octobre 2019.

Exilé en Belgique afin d’échapper aux poursuites de la justice espagnole, Carles Puigdemont n’a pas bénéficié de la grâce accordée fin juin aux neuf indépendantistes incarcérés en Espagne et le gouvernement espagnol du socialiste Pedro Sanchez souhaite toujours qu’il soit jugé en Espagne.

Le Parlement européen a voté le 9 mars, à une large majorité de 400 voix contre 248, la levée de l’immunité des trois eurodéputés indépendantistes catalans, dont Carles Puigdemont. Celui-ci est poursuivi pour «sédition» et est accusé de «détournements de fonds publics».





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *