Depuis la débâcle de Kaboul, on présente l’invasion et l’occupation de l’Afghanistan de 2001 à 2021 comme une « mission » pour libérer le peuple afghan, libérer les femmes, scolariser les jeunes et apporter la démocratie. Une telle propagande efface de notre mémoire la dévastation et la mort que cette invasion a infligées au peuple afghan. Tellement qu’il est difficile de trouver la vérité.

ffghj

Jooneed Khan présente un autre point de vue: des millions de réfugiés afghans se trouvent dans les pays voisins (Pakistan et Iran); des millions d’Afghans sont des déplacés internes qui ont fuient les bombardements des forces de l’OTAN; même si le commandant de l’ISAF (la force d’occupation dont faisait partie le Canada) a dit qu’ils ne compteraient pas le nombre de victimes, les estimations les plus conservatrices des victimes civiles s’élèvent à de 40 à 50 milles.

Jooneed revient aussi sur la politique canadienne et « Taliban Jack » qui a été traîné dans la boue pour avoir suggéré qu’il fallait négocier avec les Talibans dès 2007. On se demande d’où venait la vague orange de 2011 au Québec : la réponse se trouve dans le courage de Jack Layton sur l’Afghanistan.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *