L’île bretonne de 600 habitants devait voir son cabinet médical fermer eu égard à la non-vaccination de son unique médecin. Finalement, à contrecœur, Catherine Hochard a accepté de se faire vacciner contre le Covid-19 pour maintenir son activité.

«Je ne suis pas anti-vaccin, mais j’ai le cœur gros. Je me fais vacciner contre [le] Covid contre mon gré. Je le fais comme beaucoup de soignants, contrainte par les directives gouvernementales, et les pressions médiatiques, mais pas par choix médical», affirme le 21 septembre dans les colonnes du Télégramme, Catherine Hochard, unique médecin de l’Ile-aux-Moines, une île du Morbihan qui est composée de 600 habitants.

Le cabinet médical était menacé de fermeture puisque la généraliste refusait de se faire vacciner contre le Covid-19 alors que l’obligation pour les soignants est effective depuis le 15 septembre.

Face à la pression, elle s’est résolue aux injections, à la plus grande satisfaction du maire Philippe Le Bérigot : «Je pense qu’elle était rétive car elle ne voulait pas répondre à un ordre, et qu’elle n’a pas de réponse sur l’innocuité du vaccin. C’est une femme qui a fait ce choix en grande sincérité par rapport à elle-même, et après un temps de réflexion, elle a peut-être été émue par l’intérêt de ses patients et la nécessité d’un statut légal pour exercer son métier.» «Je suis évidemment soulagé d’avoir à nouveau un médecin 24 heures sur 24», a-t-il ajouté dans Ouest-France.

Depuis deux semaines, le maire avait tenté de chercher des solutions avec Catherine Hochard, trouvant, au cas-où, un remplaçant pour quelques permanences. Du fait de la vaccination de Catherine Hochard, le cabinet médical va pouvoir rouvrir le 23 septembre.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *