Illustration/123.RF

Voici en premier lieu une publication scientifique décrivant le protocole basé sur l’emploi de la vitamine C d’un médecin chinois :

Je n’arrive malheureusement pas à copier-coller sur cet article ; pour ceux qui comprennent l’anglais ou qui manient le traducteur automatique, j’en recommande chaudement la lecture ; surtout le petit paragraphe au milieu où les doses sont rapportées ; « IVC » signifie « Intravenous Vitamine C » faut le savoir sinon vous êtes perdus mais à part ça c’est très court et très simple.

On peut ensuite compléter par cet article de vulgarisation :

La vitamine C à haute dose par voie intraveineuse a été utilisée pour traiter les patients atteints de COVID-19 dans certains hôpitaux chinois, mais elle n’a pas été recommandée par le gouvernement de Shanghai comme le prétend un article publié dans le « Chinese Journal of Infectious Diseases » par le « Shanghai Clinical Treatment Expert Group for COVID-19 » et un autre par le « Second Affiliated Hospital of Xi’an Jiaotong University » (Xibei Hospital) en Chine.

Margreet Vissers, professeur, Centre de recherche sur les radicaux libres, Université d’Otago, affirme :

 » Voici ce que je pense être pertinent pour la discussion sur les coronavirus :

Il est maintenant bien établi que la vitamine C se transforme rapidement dans notre corps lorsque nous sommes malades, et que l’apport quotidien normal d’environ 200 mg par jour est loin d’être suffisant pour répondre à la demande. C’est particulièrement le cas pour les maladies respiratoires et les septicémies. En outre, plus vous êtes malade, plus la quantité de vitamine C nécessaire pour maintenir l’approvisionnement de votre organisme est élevée. Il a été démontré que cette quantité était d’environ 6 g par jour pour les personnes gravement malades.

Certaines études récentes ont indiqué un avantage remarquable en termes de survie lorsque des patients gravement malades reçoivent de la vitamine C. Ces études ont suscité beaucoup d’intérêt et un certain nombre d’essais cliniques sont en cours actuellement.

Nous savons maintenant que la vitamine C est nécessaire à des dizaines de fonctions corporelles critiques qui nécessitent un maintien adéquat des réserves de l’organisme, et que nous devons maintenir des taux supérieurs à 50 μM dans le plasma pour y parvenir.

Cependant, la prévention est une toute autre affaire que le traitement. Nous n’avons vraiment aucune idée si le fait d’avoir plus de vitamine C empêchera quiconque de contracter le coronavirus. Cependant, comme il s’agit d’une pneumonie virale, il est fort possible qu’un supplément de vitamine C puisse aider au traitement. »

Anitra Carr, professeur associé, département de pathologie et de sciences biomédicales, université d’Otago :

 » Les personnes souffrant d’infections respiratoires graves, comme la pneumonie, ont un statut appauvri en vitamine C, en partie à cause du stress oxydatif accru qui se produit pendant le processus inflammatoire. L’administration des apports alimentaires recommandés (par exemple jusqu’à 200 mg/jour) de vitamine C à ces personnes ne suffit pas à surmonter l’utilisation accrue de la vitamine ; elles ont plutôt besoin d’une administration intraveineuse de doses de l’ordre du gramme (c’est-à-dire 2 000 mg/jour).

Une étude clinique récente a indiqué que la vitamine C par voie intraveineuse pourrait être en mesure de réduire la mortalité chez les patients atteints de pneumonie sévère, qui est une complication majeure du COVID-19. Des essais cliniques sont actuellement en cours pour évaluer les effets de la vitamine C intraveineuse à forte dose chez les patients atteints de COVID-19, mais les résultats de ces études ne seront probablement pas disponibles avant la fin de l’année. »

Xenalga

Les commentaires et les articles y compris ceux en « tribune libre » sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *