Le 13 juillet 2021, la DREES, la direction réalisant les statistiques pour le ministère de la santé a sorti une étude récapitulant les données connus des résultats de tests Covid-19 pour les « vaccinés » et les « non-vaccinés » en France.

Décoder l'eco

© capture YouTube

Cette étude a été complétée le 23 juillet 2021 par une autre étude ajoutant cette fois-ci les données d’hospitalisations et de décès liées au Covid-19.

Cette dernière étude est utilisée en ce moment par le gouvernement et les médias pour justifier la politique « vaccinale », puisqu’elle affirme notamment que :

  • Les non-vaccinés représentent près de 85 % des entrées hospitalières, que ce soit en hospitalisation conventionnelle ou en soins critiques.
  • Les patients complètement « vaccinés » comptent pour environ 7 % des admissions, une proportion cinq fois plus faible que celle observée en population générale (35 % en moyenne durant la période d’étude).
  • À tout âge, la part de patients « vaccinés » entrant à l’hôpital est nettement inférieure à celle qu’ils représentent dans l’ensemble de la population.

Seulement, comme l’a relevé @NiusMarco sur Twitter et détaillé Patrice Gibertie dans un article, les données utilisées pas la DREES posent un énorme problème : il manque la moitié des décès Covid-19 français. Dans cette vidéo, nous allons détailler les données de l’étude pour comprendre d’où viennent les données, comment la DREES a pu retirer la moitié des décès de son analyse et ce que cela signifie pour les conclusions de l’étude.

Sources des données :
Source de la vidéo



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *