Invoquant les complications douanières liées au Brexit, la chaîne de distribution britannique va fermer 11 de ses 20 magasins implantés en France. Elle ne conservera que ceux qu’elle exploite avec Lagardère dans les gares et aéroports.

La chaîne britannique Marks & Spencer (M&S) a annoncé le 16 septembre la fermeture dans les prochains mois de 11 de ses 20 magasins en France. Elle explique cette décision par les nouvelles contraintes douanières liées au Brexit qui ont affecté et continuent d’affecter la disponibilité de ses produits en Europe.

«En l’état actuel des choses, les difficultés d’approvisionnement rencontrées à la suite de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne font qu’il est désormais presqu’impossible pour nous de servir des produits frais et réfrigérés aux clients selon les normes élevées auxquelles ils s’attendent, ce qui entraîne un impact continu sur la performance de notre entreprise», a expliqué Paul Friston, directeur international de M&S cité par Reuters.

Le groupe a décidé en conséquence de fermer d’ici la fin de l’année onze magasins principalement situés dans les rues commerçantes de Paris. Marks & Spencer poursuivra sa coopération avec ses neuf autres magasins en France exploités avec Lagardère, situés dans des aéroports, gares ou stations de métro.

Depuis la sortie de la Grande-Bretagne du marché unique et de l’union douanière, effective depuis le 1er janvier, le groupe britannique dit éprouver des difficultés pour exporter sa marchandise vers l’UE en raison de contraintes bureaucratiques aux frontières. En avril, M&S a revu ses opérations en République tchèque et a retiré de ses magasins des produits frais et réfrigérés. Le titre M&S baissait en Bourse de 1,6% à 11h06 GMT.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *