asteroide

© Crédit photo : Dima Zel / Shutterstock

Pour se préparer en cas d’approche imminente d’un astéroïde près de la Terre, la NASA va envoyer un vaisseau dans l’espace, qui s’écrasera contre un astéroïde dans le but de détourner sa trajectoire.

Dans l’espace, les astéroïdes sont nombreux à tourner autour de la Terre, et la majorité passe simplement à côté. Si certains entrent dans l’atmosphère terrestre, ils sont immédiatement désintégrés, si leur taille n’est pas trop importante.

Cependant, les astéroïdes font partie des catastrophes naturelles qui pourraient impacter la Terre et mettre fin à l’humanité, comme cela s’est produit pour les dinosaures il y a 66 millions d’années.

En 2013, une météorite a frappé la Russie, et l’onde de choc a été ressentie sur l’ensemble de la planète. Actuellement, 95% des astéroïdes qui mesurent plus d’un kilomètre de diamètre ont été détectés par les agences spatiales. Pour contrer les 5% restants, la NASA a créé la mission DART (test de déviation d’un astéroïde double).

Un vaisseau spatial pour dévier un astéroïde

En fin d’année, la NASA va envoyer un vaisseau dans l’espace, afin qu’il s’écrase contre un astéroïde et qu’il détourne sa trajectoire. Des simulations ont déjà été menées par les agences spatiales dans le cas où cette éventualité se produirait.

Le vaisseau va s’écraser contre Didymos, un astéroïde déjà connu qui ne représente pas de danger pour la planète puisqu’il est situé à 11 millions de kilomètres de la Terre.

Concrètement, le vaisseau ne va pas percuter l’astéroïde en lui-même mais la petite lune qui l’accompagne. Le petit vaisseau sera lancé à une vitesse de plus de 23 000 km/h, un impact équivalent à l’explosion de trois tonnes de TNT.

« La technique astucieuse choisie par l’équipe DART de la NASA consiste à prendre un astéroïde qui peut passer près de la Terre, puis à cibler sa lune, car la lune se déplace autour du plus gros astéroïde lorsque celui-ci tourne autour du soleil. Donc nous allons essayer de déplacer la lune de l’astéroïde et cela va juste changer son orbite », a expliqué Alan Fitzsimmons, du centre de recherche en astrophysique de l’université Queen’s de Belfast.

Le vaisseau partira en novembre

Cette mission devrait commencer en novembre, mois pendant lequel décollera le vaisseau. Il fera ensuite un voyage dans l’espace pendant un an avant d’arriver près de Didymos. Une fois qu’il aura impacté la petite lune, l’Agence spatiale européenne va étudier le changement de trajectoire de l’astéroïde.

« Comme les deux corps sont très proches, le moindre changement de trajectoire de celui qui est percuté sera très facile à mesurer, il suffira d’utiliser l’autre objet comme point de repère. Sans cette binarité, il aurait fallu des mois d’observation continue pour constater une modification ou non de la trajectoire de l’astéroïde », a affirmé la NASA.

La NASA n’envisage pas de détruire complètement un astéroïde, puisqu’elle n’est pas certaine que les charges envoyées soient assez puissantes. De plus, l’astéroïde pourrait se fragmenter en plusieurs morceaux, qui pourraient tomber sur la Terre.

Certains scientifiques estiment que cette méthode n’est pas la plus efficace pour se protéger d’un astéroïde, car celui-ci devra être vu longtemps avant son arrivée pour qu’on puisse être prêts à temps. En mai 2020, un astéroïde avait été détecté alors qu’il n’était qu’à 7 000 km de la Terre.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *