Au temps où les médias ne se souciaient guère que Nelson Mandela croupisse en prison, une devinette courait : « Savez-vous comment on appelle un noir pourvu d’une Kalachnikov en Afrique du sud ? On l’appelle Monsieur ».

Savez-vous comment on appelle en France tout journaleux médiocre, sans morale, (…)

Editorial



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *