Recevant le président syrien Bachar el-Assad au Kremlin, le président Poutine a déclaré le 14 septembre 2021, que la paix ne régnerait pas dans ce pays tant que des forces étrangères y stationneront sans autorisation des Nations unies ou de la Syrie.

Ces propos désignent à la fois Israël (Golan), les États-Unis et la Turquie (Idleb). Ils interviennent alors que les armées US devraient quitter prochainement les territoires iraquien et syrien.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *