Avant même la prise de Kaboul par les talibans* le mois dernier, la moitié de la population afghane, soit 18 millions de personnes, dépendait déjà de l’aide humanitaire.

Les Nations unies convoquent lundi à Genève une conférence internationale d’aide à l’Afghanistan afin de collecter plus de 600 millions de dollars, mettant en garde contre une crise humanitaire dans ce pays après la prise de pouvoir des talibans*.

Avant même la prise de Kaboul par les talibans* le mois dernier, la moitié de la population afghane, soit 18 millions de personnes, dépendait déjà de l’aide humanitaire.

La fin du versement de millions de dollars provenant de donateurs étrangers après la chute du gouvernement afghan soutenu par les puissances occidentales a accru la pression sur les programmes de l’Onu.

Le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a néanmoins déclaré vendredi que l’organisation est en difficulté financière: “Pour l’instant, les Nations unies ne sont pas en mesure de verser leurs salaires à ses collaborateurs”.

Antonio Guterres se rendra à la conférence internationale d’aide à l’Afghanistan, qui débutera lundi après-midi. Le président du Comité international de la Croix-Rouge, Peter Maurer ainsi que des dizaines de représentants gouvernementaux comme le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, y participeront aussi.

*Organisation terroriste interdite en Russie





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *