Par ailleurs, le décret stipule que l’obligation du vaccin concerne également les citoyens majeurs susceptibles d’effectuer des voyages interprovinciaux, qui devront ainsi présenter leur carte de vaccination comme preuve d’avoir reçu une ou deux doses du vaccin.

Le gouvernement angolais vient de rendre le vaccin contre le Covid-19 obligatoire pour l’ensemble du personnel relevant des secteurs public et privé, ainsi que pour les organes de la défense et de la sécurité.

Cette décision vise à renforcer les actions de prévention et de lutte contre la pandémie du Covid-19, en préservant la santé des usagers et des utilisateurs des services publics et privés, explique un nouveau décret présidentiel sur la situation de calamité publique en Angola.

Par ailleurs, le décret stipule que l’obligation du vaccin concerne également les citoyens majeurs susceptibles d’effectuer des voyages interprovinciaux, qui devront ainsi présenter leur carte de vaccination comme preuve d’avoir reçu une ou deux doses du vaccin.

À cet effet, les établissements publics et privés doivent dispenser leurs salariés les jours de vaccination, pour leur permettre de se faire vacciner sans contraintes, précise-t-on.

La ministre angolaise de la Santé, Sílvia Lutucuta, qui s’est exprimée récemment sur le sujet, a souligné qu’il s’agit d’une mesure appropriée, compte tenu du faible taux de vaccination enregistré dans les différents centres du pays.

Selon des statistiques officielles, le pays a vacciné jusqu’à présent plus de deux millions de personnes depuis le début du processus en mars de cette année. Le gouvernement angolais vise à vacciner 60% de la population du pays, sur un total de 15 millions de personnes.

Le ministre d’État et chef de la Maison de sécurité du Président de la République, Francisco Pereira Furtado, a confirmé que le pays recevra, dimanche, plus de 920 mille doses de vaccin Sinopharm.

Il a également souligné, dans un point de presse, que le nouveau lot viendra renforcer le stock du vaccin Sinopharm, l’un des quatre vaccins contre le Covid- 19 en usage en Angola.





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *