Didier Raoult a évoqué lors d’une interview son départ de l’IHU Méditerranée infection. Il a également donné son avis sur la vaccination contre le Covid-19 ainsi que sur la convocation d’Agnès Buzyn devant la Cour de justice de la République.

Dans une interview accordée à BFM TV, le professeur Didier Raoult s’est exprimé sur des sujets tels que la vaccination contre le Covid-19 ou le pass sanitaire, mais aussi sur ses fonctions au sein de l’IHU de Marseille.

Interrogé sur son départ de l’institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses de Marseille (IHU), Didier Raoult a affirmé qu’il comptait arrêter ses fonctions de directeur «maintenant», mais que le conseil scientifique et le conseil d’administration lui ont demandé de reporter ce départ d’un an compte tenu de l’épidémie de Covid-19. «Dans un an je pense, c’est ce que j’ai prévu… je quitterai les fonctions de directeur de l’IHU», a confirmé le médecin, en assurant avoir d’ici là le soutien de la présidente de l’établissement.

Didier Raoult a également déclaré ne pas être «choqué» par la convocation de l’ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn devant la Cour de justice de la République dans le cadre de l’enquête sur la gestion gouvernementale de la crise sanitaire.

Il a ensuite affirmé que «les gens qui meurent auraient dû être vaccinés» car «la population qui meurt c’est la population dont on sait qu’elle meurt, la population à risque». «Je pense que ce vaccin est protecteur, protège de 50 à 60 % contre les infections», a précisé Didier Raoult, avant de déclarer qu’une troisième dose lui paraissait «raisonnable» pour les personnes à risque. En réponse à une question lui demandant s’il était vacciné, Didier Raoult a botté en touche : «Ça ne vous regarde toujours pas […] je suis pour le secret médical, je ne le trahis jamais». Il a toutefois déclaré être détenteur d’un pass sanitaire.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *