D’accord, la fête de l’Huma a raison d’élargir le choix des artistes. Mais fallait-il inviter et mettre en vedette un chanteur qui proute en musique sur la tombe du Che ?

Che Guevara par Souchon : « Le pistolet sur la tête/Du fonctionnaire bête/Du paysan analphabète/Le héros romantique aimait le petit déclic/De l’efficacité des armes automatiques… » Etc. Ici : (Popopopo).

Si la fête de l’Huma rassemble encore quelques communistes révolutionnaires, ils iront brandir des portraits du Che dimanche 12 septembre à 18h45, scène Angela Davis, sous le nez d’un chanteur nasillard politisé dans et par les beaux quartiers.

Théophraste R.

Vibrons ensemble avec : « Hasta siempre ».





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *