L’Arabie saoudite, qui avait déjà acheté pour 3 milliards de droits de fabrication d’armes à la Russie en 2017, puis renoncé à acquérir des systèmes anti-missiles S-400, a signé, le 24 août 2021 à Moscou, un accord de coopération militaire avec le ministre adjoint de la Défense, le général Alexander Fomin.

On ignore le contenu exact de ce document, mais conclu après la victoire de la République arabe syrienne et la chute de Kaboul, il indique que Riyad ne perçoit plus l’équilibre des forces de la même manière.

Rappelons qu’après sa défaite en Syrie, le Pentagone entend poursuivre la stratégie Rumsfeld/Cebrowski de destruction des structures étatiques de la région, Arabie saoudite comprise.

Un à un, de nombreux acteurs de la région ne considèrent plus les États-Unis comme un protecteur, mais comme un suzerain qui n’hésitera pas à les écraser lorsque le temps viendra.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *