Source TruthMyScience

Pour illustration

Les nombreuses études publiées sur la dynamique du coronavirus SARS-CoV-2 et ses effets sur l’organisme ont montré qu’il s’agissait d’un virus extrêmement complexe aux impacts multiples. Pouvant à la fois toucher les poumons, le cœur ou encore le cerveau, le SARS-CoV-2 entraîne des conséquences profondes sur le corps. Et récemment, des chercheurs en ont encore découvert un exemple en montrant que la protéine de pointe du virus pouvait modifier les péricytes, des cellules tapissant les petits vaisseaux sanguins cardiaques ainsi que dans d’autres organes.

Les chercheurs ont découvert un lien inquiétant entre certaines cellules cardiaques et la protéine de pointe du SRAS-CoV-2, le virus qui cause la COVID-19. La protéine de pointe semble modifier les cellules des petits vaisseaux sanguins autour du cœur, perturbant ainsi leur fonctionnement normal.

L’étude en préimpression, ce qui signifie qu’elle n’a pas encore été évaluée par des pairs, a été présentée au congrès de la Société européenne de cardiologie et montre que la protéine de pointe se lie aux cellules appelées péricytes. Ces cellules tapissent les petits vaisseaux du cœur ainsi que d’autres zones et organes du corps humain. Lorsque la liaison se produit, les péricytes commencent à libérer des produits chimiques qui provoquent une inflammation de l’organe.

Dans l’étude, l’équipe a prélevé des cellules de petits vaisseaux du cœur et les a exposées à la protéine de pointe. La protéine est utilisée par le virus pour se fixer aux cellules. Une fois que la position du virus est sécurisée, le virus fusionne avec la membrane cellulaire, libérant son matériel génétique. Cela détourne la machinerie cellulaire, qui commence à répliquer le virus, qui éclate ensuite et se propage à d’autres cellules. …/…

Lire l’article complet

Voir aussi :

Une protéine humaine associée à l’obésité pour augmenter le rendement des cultures

Truthmysience

Les commentaires et les articles y compris ceux en « tribune libre » sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *