Santé

URL courte

Plus de 12 millions d’élèves ont repris le chemin de l’école mercredi en France métropolitaine pour une rentrée que le gouvernement souhaite “la plus normale possible”, malgré la persistance de l’épidémie de COVID-19 liée à la circulation du variant Delta du coronavirus SARS-CoV-2.

“On est en train de faire le maximum pour que cette rentrée soit la plus normale possible”, assure Emmanuel Macron dans une vidéo diffusée sur Twitter.

Mais “elle se fait malgré tout avec le virus qui continue de circuler”, ajoute le président de la République, qui visitait ce mercredi matin une école élémentaire dans le cadre de son déplacement à Marseille, en compagnie du ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer.

Le protocole sanitaire “jaune” de niveau 2 (sur 4) en vigueur dans les établissements scolaires combine respect des gestes barrière et limitation des brassages, nettoyage et aération des locaux mais le “pass sanitaire” n’est pas nécessaire pour y accéder.

En revanche, l’ouverture de la vaccination anti-COVID aux 12 ans et plus depuis le 15 juin a changé la donne et désormais seuls les collégiens et lycéens non vaccinés ou non immunisés seront contraints de suivre les cours à distance s’ils sont cas contact.

“Il faut continuer à vous faire vacciner et il faut continuer (à appliquer les gestes barrière) le temps que le virus circule”, a plaidé Emmanuel Macron dans sa vidéo, en soulignant que trois adolescents sur cinq étaient déjà vaccinés.

Le gouvernement a d’ailleurs prévu l’organisation d’opérations de vaccination dans les collèges et les lycées. Les enseignants, qui sont déjà près de 90% à avoir reçu au moins une dose de vaccin anti-COVID, selon Jean-Michel Blanquer, pourront également en bénéficier.

Pour Matthieu Seguin, proviseur adjoint du lycée de la cité scolaire Rodin, dans le XIIIe arrondissement de Paris, cette rentrée est “très différente des rentrées habituelles et pas si différente de la rentrée précédente” résume-t-il en évoquant un “petit goût de dejà vu”.

Au-delà des mesures prévues par le protocole sanitaire national, cet établissement parisien a installé des purificateurs d’air dans les classes et a prévu un stock de masques pour les élèves étourdis.

En ce qui concerne les départements et territoires d’outre-mer, la rentrée scolaire a déjà eu lieu mi-août à La Réunion. En Polynésie française, elle se déroule également ce mercredi après avoir été reportée de deux semaines.

La situation sanitaire encore critique aux Antilles a conduit à un report de la rentrée au 13 septembre en Guadeloupe, en Martinique, à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy, ainsi que dans une partie de la Guyane.





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *