Ni vu, ni connu, je te mondialise

Avec tout le remue-ménage que cause le rhume-19, une autre loi délétère a été votée et cela est passé relativement inaperçu : la fin de l’école à la maison.

À présent, vous n’aurez pas d’autres choix que de laisser la République abêtir vos enfants, en les tirant vers le bas avec le culte de la médiocrité que représente l’éducation nationale.

« Lors de son vote du 23 juillet 2021, l’Assemblée nationale a définitivement adopté la loi confortant le respect des principes de la République.

Cette adoption a pour conséquence la suppression du régime déclaratif de l’instruction en famille (IEF) institué depuis fort longtemps et pourtant garanti par la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Il est dorénavant remplacé par un régime d’autorisation préalable, soumis à des conditions aussi strictes que subjectives, privant de facto 62 398 enfants d’un mode d’instruction parfaitement légal et régulièrement contrôlé par les services de l’État. »

Boycott généralisé

Petit à petit la dictature fait son nid.

Aujourd’hui, pour avoir accès à vos produits de première nécessité en France dans les grandes surfaces vous devez être vacciné.

Au moins, les circuits courts et autres petits commerces vont connaître un nouvel âge d’or.

Espérons.

Le passe sanitaire ou le retour de la prohibition

Toute prohibition à un moment ou à un autre crée des alternatives subversives.

La prohibition de l’alcool : Durant les années 1920, jamais autant d’alcool de contrebande a été fabriqué de manière illégale. La criminalité a inévitablement explosé en cette période, l’alcool n’aidant pas à calmer les ardeurs.

La prohibition de la drogue : Quand la drogue n’est pas régulée, elle est prise en charge par les mafias locales avec son lot de désagrément que cela comporte : violence et règlement de compte dans certains quartiers, économie souterraine, zone de non-droit, financement de l’ultra-violence, etc.

La prohibition de la prostitution : Comment ne pas parler du plus vieux métier du monde ? Cette pratique sera probablement la dernière à être uberisée. En effet, depuis la fermeture des maisons closes, les prostitués qui pratiquent en extérieur subissent forcément plus d’insécurité et les conditions de travail sont moins optimales. Les services d’escorting à domicile devrait en conséquence de massifier.

La prohibition d’activité sociale avec le passe-sanitaire : beaucoup de commerces ferment la boutique le temps d’y voir plus clair, des faux-passes sanitaires sont vendus sous le manteau et d’autres actes délictueux verront le jour prochainement, car la nature a horreur du vide.

Nous sommes sur un point de bascule ou le libre marché n’existe plus, car il sera politiquement contrôlé.

Si avec cela vous rajoutez un peu de réchauffement climatique, il sera criminel d’avoir un véhicule à essence et pour lutter contre le terrorisme, il serait indispensable que chacun d’entre nous puisse être crypto-surveillé.

L’historique de votre empreinte carbone sera recensé chaque mois, et si vous êtes un bon éco-citoyen, vous aurez le droit à vous déplacer en trottinette électrique après 22h, pour rentrer chez vous après avoir savouré un délicieux plat d’insectes dans le dernier resto à la mode, servie par la charmante Nicky, un drone dernière génération avec hologramme intégré pour se présenter.

Elle n’est pas belle la vie ?

Des insectes ? Donne-moi plutôt un bon rat burger ! (Demolition Man)

Il est indispensable de commencer à sortir vos capitaux du territoire et à vous débancariser si ce n’est pas encore fait parce que la situation ne va évidemment pas s’arranger.

www.geopolitique-profonde.com

Les commentaires et les articles y compris ceux en « tribune libre » sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *