Eh oui. Gouverner c’est prévoir. Surtout la météo et les changements climatiques… Cela s’applique également à la covidémence.

Ainsi, le Royaume-Uni achète à Pfizer 35 millions de doses supplémentaires, pour livraison « seconde moitié 2022 » ! Pour l’hiver 2021, rassurez-vous ils sont déjà bien garnis. Pas de soucis. Là, on parle bien de l’hiver suivant… 2022.

ghjk

“Mrounf, mrounf…. ah…. c’est bon… encore…. mrounf mrounf. Prout.”

Il y aura tellement de variants, tous plus excitants les uns que les autres, tellement de « boosters », en bon français des « rappels » qu’il faut prévoir large. Très large. Et loin.

Rappelons qu’à ce jour :

« Quelque 89,3 millions de vaccins ont été administrés au Royaume-Uni jusqu’à présent, ce qui signifie que 77% des plus de 16 ans ont reçu un double vaccin et 88% ont reçu au moins une dose ». (source Daily Mail)

Au passage, on peut mesurer la cinglerie des officiels britanniques… Lorsque Sajid Javid, le nouveau ministre de la Santé qui a remplacé le mec qui s’est fait gauler le pantalons sur les chevilles (lire ici), ose déclarer que :

M. Javid a déclaré que le « programme de vaccination phénoménal »du Royaume-Uni a jusqu’à présent sauvé 95 200 vies au Royaume-Uni et évité 82 100 hospitalisations chez les plus de 65 ans rien qu’en Angleterre.

Et ils ont permis d’éviter 23,9 millions d’infections en Angleterre, selon Public Health England.

On le voit, la pataphysique et les patachiffres ne sont pas une spécialité française. Les Britanniques y vont encore plus à fond.

Les vaccins ont évité 23,9 millions d’infections ? ! Comment ? Pourquoi ? À quelle heure on dîne ? C’est pas grave ! Plus c’est gros, plus le cheptel avale.

Allez, mangez ! More. Moâre.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *