https://cdnfr1.img.sputniknews.com/img/103961/81/1039618185_0:0:1920:1080_1200x675_80_0_0_697cf3952426ac59220f5071129af8d2.jpg

Sputnik France

https://cdnfr2.img.sputniknews.com/i/logo.png

https://fr.sputniknews.com/faits_divers/202109011046076106-hapsatou-sy-quitte-le-groupe-canal-quelle-accuse-de-soutenir-zemmour/

La chroniqueuse Hapsatou Sy, qui officie sur C8 et est présente depuis 2017 sur Canal+ Afrique, a annoncé mardi sa démission du groupe télévisé qu’elle accuse de soutenir le polémiste Éric Zemmour et d’être le relais de «certaines thèses extrêmes».

«Un message pour vous annoncer que je démissionne de toute fonction au sein du groupe Canal+», écrit la chroniqueuse dans un texte mis en ligne sur les réseaux sociaux.

«Depuis maintenant deux ans, je dois affronter des procédures judiciaires contre Eric Zemmour largement soutenu par le groupe (…) et dont le procès aura lieu en septembre 2022», affirme la présentatrice du magazine «Enquête d’Afrique», pour justifier sa décision. En 2018, Eric Zemmour avait qualifié le prénom de la chroniqueuse d’«insulte à la France» qui lui avait répondu par une plainte pour «injure raciste».

«Je me rends compte de jour en jour que la chaîne est devenue une caisse de résonance des thèses extrêmes à l’opposé de mes valeurs (…)», insiste-t-elle.

«Je n’arrive d’ailleurs pas à comprendre le fait qu’un groupe comme celui de Bolloré fortement enraciné dans le paysage économique africain continue de se compromettre avec cette tendance qui va à l’encontre de la philosophie d’ouverture et de tolérance du groupe», poursuit Hapsatou Sy, qui est également auteur de livres revenant sur son parcours et entrepreneur.

Contrôlé par Vincent Bolloré, le groupe Canal+ a enregistré ces dernières années un virage à droite, illustré notamment par la très conservatrice chaîne d’info Cnews, dont Eric Zemmour est le polémiste vedette.





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *