L’Empire ottoman n’avait jamais occupé la totalité de la péninsule arabique. Son démantèlement, au cours de la première guerre mondiale, laissa le champ libre au Royaume-Uni. Soucieux de contrôler les lignes de communications de l’Empire britannique, Londres fit main basse sur les côtes est et sud du Golfe, du Koweït à Aden. L’indépendance de l’Inde et la nationalisation de la Compagnie du canal de Suez rendirent ce dispositif obsolète. En 1971, Sa Gracieuse Majesté rendit leur liberté à ses possessions. Mais les indépendances allèrent de pair avec de nouveaux conflits.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *