7 000 personnes ont manifesté contre la vaccination obligatoire des soignants à Athènes, alors que l’obligation décriée entrera en vigueur le 1er septembre. Les employés des maisons de retraite sont déjà soumis à cette obligation depuis le 16 août.

Environ 7 000 personnes ont manifesté ce 29 août dans le centre d’Athènes contre la vaccination obligatoire des personnels soignants contre le coronavirus, qui entre en vigueur le 1er septembre.

Les manifestants, qui s’étaient rassemblés sur la place Syntagma, tenaient des drapeaux grecs et brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait notamment lire : «Nous ne sommes pas contre les vaccins mais contre le fascisme» et «Vive la démocratie».

«C’est hallucinant que je sois mis en arrêt de travail parce que je refuse de me faire vacciner alors que pendant des mois j’ai aidé à endiguer l’épidémie, j’ai travaillé dans des conditions très difficiles», a déclaré à l’AFP Christos Bakakios, un ambulancier. Pour Lina, une infirmière qui a requis l’anonymat, «le système de santé grec va s’effondrer s’ils mettent tous les soignants qui refusent de se faire vacciner au chômage partiel». «Les hôpitaux sont déjà surchargés, cela n’aurait aucun sens», a-t-elle ajouté.

Le rassemblement a été émaillé  d’incidents dans la soirée. Un groupe de manifestants a jeté des pierres et des bouteilles en direction des forces de l’ordre, qui ont répliqué avec des gaz lacrymogènes, selon un vidéaste de l’AFP sur place.

Le gouvernement grec a pris des mesures afin d’encourager le plus grand nombre de personnes à se faire vacciner face à la propagation du variant Delta du coronavirus. Les employés des maisons de retraite ont déjà l’obligation de se faire vacciner depuis le 16 août. Dix employés d’une maison de retraite de Volos, dans le centre de pays, ont été suspendus pour avoir refusé la vaccination.

Plus de 5,7 millions des 10,7 millions d’habitants en Grèce sont entièrement vaccinés. Mais la propagation du variant Delta dans le pays inquiète. La Grèce a recensé environ 1 500 nouveaux cas de coronavirus ce 29 août, alors que plus de 300 personnes étaient sous respirateur artificiel dans des hôpitaux. Plus de 13 600 personnes sont mortes du Covid-19 dans le pays.



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *