Des opposants aux restrictions sanitaires et à la vaccination des enfants ont pénétré dans les bureaux londoniens d’ITN, qui diffuse les chaînes d’information ITV, Channel 4 et Channel 5. Ils ont quitté le bâtiment après intervention de la police.

Alors que des centaines de manifestants opposés aux restrictions sanitaires et à la vaccination des enfants marchaient dans la capitale britannique le 23 août, une partie d’entre eux a franchi à la mi-journée la sécurité des locaux du siège d’ITN, où sont produites les informations des chaînes ITV, Channel 4 et Channel 5. Ils se sont rassemblés et sont restés à la réception.

Alors que la vaccination vient d’être étendue aux 16-17 ans au Royaume-Uni, a aussi été entendu un cri, rapportés par l’AFP : « Ils s’en prennent à nos enfants ».

Les manifestants exprimaient leur ras-le-bol vis-à-vis du traitement de l’actualité Covid-19 par les médias. L’un des manifestants a déclaré à l’AFP : « Les médias de masse ne parlent que des morts du Covid. En revanche, ils n’ont pas parlé d’une seule mort due aux vaccins ». Sur l’une des vidéos l’un d’eux demande à parler au patron.

Le Metropolitan Police Service (MET) est rapidement intervenu. Il a par la suite indiqué que les manifestants avaient finalement quitté le bâtiment. Le MET a confirmé que cette action était liée à la manifestation et déclaré que les policiers aidaient le personnel de sécurité à expulser les personnes qui avaient illégalement accédé au bâtiment.

Selon ITV, ils ont vivement pris à partie un présentateur. « Les agressions visant des journalistes en raison de leurs reportages sur le coronavirus constituent une évolution inquiétante », a réagi un porte-parole d’ITN. « Cette action a eu pour conséquence d’empêcher les journalistes de poursuivre leurs activités de collecte d’informations, ce qu’ITN condamne fermement », a-t-il ajouté.

Cet événement intervient deux semaines seulement après que des manifestants se sont présentés à l’ancien siège de la BBC pour protester pour les mêmes raisons contre le média d’État.


source : https://francais.rt.com





-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *