Ces articles étaient encore en ligne au mois d’avril 2021 et ils ont depuis mystérieusement disparus. Cela semble peu probable que ce soit un hasard que tous les articles mentionnant un effet préventif sur les maladies virales aient disparu du site de l’OMS à peu près dans la même période. 

Le premier datait de 2017 et s’intitulait “La vitamine D pour la prévention des infections des voies respiratoires” (lien vers la dernière archive du mois de mai). Il indiquait notamment que “la carence en vitamine D peut affecter le système immunitaire car la vitamine D joue un rôle immunomodulateur (6), renforçant l’immunité innée en régulant à la hausse l’expression et la sécrétion des peptides antimicrobiens (7-8), ce qui stimule les défenses muqueuses. De plus, des méta-analyses récentes ont rapporté un effet protecteur de la supplémentation en vitamine D sur les infections des voies respiratoires“. Article envolé.

L’OMS s’est donc auto-censurée sur un sujet actuel et critique qui pourrait sauver de nombreuses vies. En effet, plus d’une centaine d’études se sont penchées sur l’intérêt de cette vitamine pour le COVID et de nombreux spécialistes plaident pour une utilisation généralisée de celle-ci pour prévenir les formes graves. 
Dès le mois de mai 2020, une étude montrait que la vitamine D peut réduire de moitié la mortalité COVID. Depuis, les études se sont enchaînées, quasiment toujours positives. Pourtant, à ce jour le gouvernement n’a toujours rien fait pour combler les carences des français (notamment les personnes âgées qui se trouvent être la population à la fois la plus à risque de formes graves de COVID mais aussi la plus à risque de carence en vitamine D) préférant tout miser sur la vaccination.

Il est certain que les décès de nombreuses personnes auraient pu être évités si une supplémentation généralisée en vitamine D avait été faite pendant l’automne/hiver. Malheureusement, contrairement à ce qu’il tente de nous faire croire, le gouvernement ne cherche pas à sauver des vies.

Publié par Fawkes News



-source-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *